Retour

G7 : plus de 1000 policiers pour surveiller les manifestations à Québec

Ce sont plus de 1000 policiers qui seront déployés dans la capitale en vue des manifestations entourant le Sommet du G7. Les autorités confirment pour l'instant la tenue de trois manifestations.

Les policiers du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) en plus de leurs collègues de la Sûreté du Québec et de la Gendarmerie Royale du Canada seront sur le terrain pour assurer la sécurité les 7, 8 et 9 juin.

Le niveau de menace est toujours considéré comme modéré, a mentionné jeudi matin l’inspecteur Réjean Pleau. Le SPVQ se dit toutefois conscient que des « groupuscules » pourraient s’infiltrer dans les manifestations.

« C’est quelque chose de connu et on va s’adapter à tout ça. Ce qui est important pour nous, c’est la sécurité des citoyens et des biens, c’est notre mission de les protéger. »

Les autorités s'attendent néanmoins à une dynamique différente de celle du Sommet des Amériques en 2001.

« Le Sommet des Amériques, c’était différent, il y avait une clôture, c’était ici à Québec, il y avait tout un contexte très différent de ce qu’on vit aujourd’hui », dit M. Pleau.

Trois manifestations

Le Service de police de la Ville de Québec dit avoir répertorié de l’information concernant trois rassemblements qui s’organisent sur le territoire de la ville de Québec.

En plus de la marche déjà connue qui prendra le départ au parc des Braves dès 18 h le 7 juin, un rassemblement doit se tenir dans le stationnement du restaurant Normandin à l'intersection des boulevards Sainte-Anne et François-De Laval.

Le SPVQ dit ne pas disposer de beaucoup d’information sur ce rassemblement pour le moment.

Par ailleurs, le 9 juin à 15 h, une autre marche prendra le départ à la Fontaine de Tourny devant l’édifice du Parlement à Québec.

« Le trajet, ça va être partir d’ici, prendre le chemin Saint-Louis, se diriger vers le château Frontenac, ensuite se diriger vers l’hôtel de ville, ensuite la place D’Youville pour reprendre Honoré-Mercier et retourner à leur point de départ. »

Selon l’inspecteur Pleau, les autorités sont en contact avec les organisations des trois manifestations afin de connaître leurs intentions et les trajets.

« Les trois manifestations sont considérées comme légales. On attend de l’information sur les trajets et les intentions et on va s’ajuster au besoin. »

Des informations concernant les trajets et fermetures de rue, s’il y a lieu, seront diffusées sur le site twitter du SPVQ.

Les autorités ne peuvent dire pour le moment combien de personnes pourraient converger vers Québec la semaine prochaine.

L’inspecteur rappelle néanmoins que les citoyens ont le droit de manifester et que les services de l’ordre doivent également s’assurer qu’ils puissent le faire en sécurité et de façon pacifique

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un enfant de 20 mois est un grand nageur





Rabais de la semaine