Retour

Gala de l'Athlète : l’année du hockeyeur Dominic Larocque

Dominic Larocque a reçu le trophée d'athlète de l'année jeudi soir lors Gala de l'Athlète de la région de Québec et Chaudière-Appalaches présenté au Complexe Capitale Hélicoptère de L'Ancienne-Lorette.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Le gardien de but de l’équipe canadienne de hockey sur luge a ramené une médaille d’argent lors des derniers Jeux paralympiques en Corée du Sud, après une défaite crève-coeur de 2-1 en prolongation face à la formation américaine.

« C’est très agréable d’être reconnu, surtout durant une année olympique quand on sait que les athlètes mettent beaucoup d’efforts dans la préparation. Alors de se faire récompenser comme ça, c’est grandement apprécié », a mentionné Larocque, aussi gagnant du trophée Partenaire/coéquipier international.

Après avoir été l’un des meilleurs marqueurs lors des Jeux paralympiques de Sotchi en 2014, où le Canada avait également remporté l’argent, l’athlète de Shannon a décidé de réaliser son rêve d’enfance et de devenir gardien de but.

Il a mené le Canada à une première médaille d’or depuis 2013 au Championnat du monde de parahockey sur glace en 2017 à Gangneung, en Corée du Sud.

En plus de deux blanchissages lors la ronde préliminaire, Larocque a signé la victoire lors des deux rencontres éliminatoires. Il a réussi 12 arrêts pour aider les siens à vaincre les États-Unis 4-1 dans le match pour la médaille d’or.

« C’est à ce moment que j’ai gagné mon titre de gardien numéro un de l’équipe et à Pyeongchang, on m’a fait confiance. Malheureusement, ça ne s’est pas terminé comme on le voulait. On était à 37 secondes d’une médaille d’or, mais j’ai beaucoup apprécié les Jeux. »

Un premier trophée pour Laurie Blouin

Larocque a été préféré entre autres à la planchiste Laurie Blouin, récompensée dans la catégorie sport individuel international.

Blouin, 22 ans, a remporté une médaille d’argent à l’épreuve de descente acrobatique lors des Jeux olympiques de Pyeongchang.

« Il y a beaucoup d’athlètes au niveau international dans la région de Québec. Ça fait chaud au coeur d’avoir gagné ce prix-là. »

Sans grande surprise, les Capitales de Québec ont reçu le prix d’équipe de l’année.

La formation de 2018, jugée comme l’une des meilleures en près de 20 ans d’existence, a remporté le 7e championnat de la Ligue Can-Am dans l’histoire de l’équipe.

La carrière de « Gigi » soulignée

Pour une troisième année, le prix Jacques-Amyot a souligné la carrière exceptionnelle d’un athlète de la région.

Ginette Séguin, première femme de la région de Québec à prendre part aux Jeux olympiques, a été honorée.

La skieuse, aujourd’hui âgée de 84 ans, a participé aux JO de Cortina d’Ampezzo en Italie en 1956.

Ginette Séguin, que l'on surnomme « Gigi », était accompagnée de membres de sa famille, dont sa petite-fille, la skieuse acrobatique Kim Lamarre.

« C’est un plaisir d’être reconnue.On s’imagine qu’à notre âge, il n’y a plus personne qui pense à nous, mais il y a toujours quelqu’un. Je suis très émue », a déclaré madame Séguin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Bataille entre un criquet et une guêpe: qui gagnera?





Rabais de la semaine