À l'intérieur d'un minuscule local ayant abrité pendant des années Chocolats Arnold, l'artiste de friandises glacées à l'italienne Clara Langhi a désormais pignon sur rue sur l'avenue Cartier. Un lieu judicieusement choisi afin d'attirer d'abord et avant tout une clientèle locale.

Un texte d'Allison Van Rassel

« Ça fait très longtemps que je regarde pour un local en Haute-Ville, mais je ne veux pas être dans un quartier qui ne parle qu’aux touristes, avoue Clara Langhi. Montcalm, c’est chaleureux et dynamique. »

Clara Langhi vendait ses produits, voilà quelques années, sur le Chemin de la Canardière à Limoilou puis à Beauport. Deux expériences désastreuses qui lui ont presque coûté son entreprise.

« Heureusement que j’avais des clients qui aimaient beaucoup mes produits et qui m’ont suivie jusqu’à mon local de production, lance-t-elle en riant. Maintenant, j’ai mon associée Nathalie Dufour avec moi qui s’occupe de faire du vrai chocolat. Je ne suis plus seule à m’occuper de tout et ça me sécurise. »

Rarissime crème glacée artisanale

Son gelato est fabriqué comme en Italie en plein cœur du parc industriel Jean-Talon à Québec.

L'entrepreneure est l’une des rares à faire de la crème glacée artisanale à partir d’ingrédients bruts : lait, crème et sucre.

« Ma crème glacée est moins lourde et moins compacte que les versions commerciales, car je n’ajoute aucun produit de conservation, précise-t-elle. Chaque jour on nettoie la machine et on recommence. »

Clara Langhi développe des recettes exclusives en collaboration avec des artisans de la région. C'est le cas de la crème glacée artisanale aux cassis de chez Monna et filles à l’île d’Orléans.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine