Retour

Gilles Duceppe appuie toutes les demandes du maire Labeaume

Le chef du Bloc québécois sort satisfait de son entretien avec le maire Régis Labeaume à l'hôtel de ville de Québec. Qualifiant la rencontre « d'excellente », Gilles Duceppe a fait savoir qu'il adhérait à toutes les demandes du maire de Québec, comme il l'avait fait lors du scrutin de 2011.

D'entrée de jeu, le chef bloquiste a critiqué le peu d'argent investi à Québec par les conservateurs. Gilles Duceppe a souligné qu'Ottawa n'a contribué qu'à une hauteur de 4 % dans les investissements publics effectués en 2014 dans la région, une somme bien insuffisante, selon lui.

Gilles Duceppe, dont le parti ne dispose d'aucun siège à Québec, a affirmé qu'une présence de son parti à Ottawa est importante afin défendre les intérêts des électeurs de Québec.

Du même souffle, il n'a pas manqué de critiquer le Nouveau Parti démocratique (NPD), qui refuse, selon lui, de se battre pour défendre les intérêts de la région de Québec depuis 2011 à la Chambre des communes.

Le chef bloquiste a, entre autres, plaidé pour la soumission du projet d'agrandissement du port de Québec, un des projets chers aux yeux de Régis Labeaume, au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).

« Ça prend toujours le feu vert environnemental [...] Ça prend toujours un BAPE. Ce qui se passe au Québec doit être décidé au Québec, et non pas à Calgary ou à Ottawa », a dit Gilles Duceppe au sujet du projet d'agrandissement, dans lequel les conservateurs ont déjà promis d'injecter 60 millions de dollars.

Rappelons que le Port de Québec a d'ores et déjà fait savoir qu'il n'a pas l'intention de soumettre son projet d'agrandissement au BAPE.

Repeindre le pont de Québec

Concernant le pont de Québec, un autre dossier prioritaire pour le maire Labeaume, le chef bloquiste a dit que les travaux de peinture devront être achevés.

« Le pont de Québec, ça fait des années que le Bloc s'est battu pour ça », a-t-il lancé.

« Il faut que le fédéral le rachète et devant les tribunaux, par la suite, on verra qui est responsable de quoi et qui écopera de la facture », a ajouté Gilles Duceppe, faisant référence au bras de fer que se livrent depuis des années Ottawa et le Canadien National, propriétaire du pont, au sujet du parachèvement des travaux de peinture de la structure, interrompus depuis des années.

Après Gilles Duceppe, le maire Labeaume rencontre cet après-midi le chef du NPD, Thomas Mulcair.

Plus d'articles

Commentaires