Retour

Grands voiliers : des records de vente pour les commerçants du Vieux-Port

À peine les mâts des grands voiliers sont-ils disparus à l'horizon que les commerçants du secteur du Port de Québec souhaitent ardemment leur retour. Certains affirment avoir pulvérisé des records au cours des derniers jours grâce aux majestueux navires.

Restaurateurs et tenanciers de bars qui ont pignon sur rue à proximité du port de Québec ont fait des affaires d’or depuis mercredi. Un succès inespéré et surtout inattendu.

Le Café du Monde, situé près du terminal des croisières au port de Québec, a servi pas moins de 1700 clients samedi. Du jamais-vu.

Au point où des cuisiniers ont fait des quarts de 20 heures par jour. Aucune réservation n'a été prise depuis lundi dernier, indique le gérant et sommelier, David Dupuis.

Appels à l'aide

Même constat à la Cour arrière Du Festibière où on a vendu cinq fois plus de bière qu’à la normale. Environ 150 barils de Boréale ont été vidés au cours de la dernière semaine, comparativement à 30 habituellement.

L’assistante-gérante Emma Fournier a dû appeler des proches en renfort.

Le Café 47 a aussi été pris d’assaut pendant le Rendez-Vous 2017 des grands voiliers. L’établissement a même lancé un appel à tous sur les réseaux sociaux afin de combler ses manques en ressources humaines.

« La dernière semaine a été éprouvante, très achalandée. Habituellement, on a environ cinq ou six employés sur le plancher et [cette semaine], on était à environ 14 employés minimum. Des gens sont venus nous donner un coup de main, même s’ils ne sont pas habitués ».

Achalandage exceptionnel

L’achalandage a aussi été exceptionnel au Musée naval de Québec, alors que 19 000 personnes ont visité les installations. L’équivalent d’une saison complète, se réjouit son directeur André Kirouac.

« C’est tout simplement incroyable. L’affluence était énorme et les visiteurs étaient tous heureux ».

Alors que c’est le retour au calme après la tempête, David Dupuis du Café du Monde résume sans doute la pensée des commerçants voisins du Vieux-Port. « On va souhaiter que les grands voiliers reviennent avant 30 ans », souligne-t-il.

D'après les informations de Carl Marchand

Plus d'articles

Commentaires