Retour

Grève des traversiers : la STLévis en mode solution

La Société de transport de Lévis (STLévis) se dit en mode solution pour faire face à la grève générale illimitée des mécaniciens de la traverse Québec-Lévis, malgré des « moyens limités ». Les deux bateaux sont à quai depuis minuit la nuit dernière.

La STLévis a constaté une hausse d'environ 20 % de l'achalandage dans ses autobus à l'heure de pointe mardi matin. Faute de moyen, un seul autobus supplémentaire avait été ajouté, un Express qui se rendait sur la Colline parlementaire.

« C'est une question de moyens, il faut les avoir les bus. Là, on essaie de voir si on ne peut pas acquérir des bus dans d'autres endroits, mais ce n'est pas quelque chose de simple », explique le président du conseil d'administration de la STLévis, Michel Patry.

La Société de transport et la Ville de Lévis travaillent de concert pour mettre en place un plan B pour les usagers. Les options qui leur sont offertes sont détaillées sur leur site Internet.

Le maire de Lévis précise qu'il sera informé de la situation deux fois par jour.

Si la grève perdure, la direction de la STLévis envisage de mettre en place des parcs incitatifs pour les automobilistes le long du boulevard Guillaume-Couture.

« On ne peut pas développer des parcs incitatifs du jour au lendemain comme ça. On parle d'acquisition de terrains, de baux, il faut que les terrains aient un aménagement minimum, alors on est en train de regarder ces situations-là », souligne M. Patry.

« On va essayer de faire face à la situation pour que ce soit le moins dérangeant possible », ajoute le maire Gilles Lehouillier.

Impacts sur la circulation ?

Si certains usagers de la traverse Québec-Lévis ont pris le transport en commun pour se rendre au travail mardi, d'autres ont probablement traversé vers l'autre rive en voiture. Mais il est difficile d'évaluer après une seule journée si cette grève a des impacts notables sur la circulation.

Le chroniqueur à la circulation de Radio-Canada, Marc-André Boivin, a constaté lundi matin un ralentissement important sur le boulevard Guillaume-Couture, à Lévis. La circulation a aussi été très chargée sur le pont Pierre-Laporte en direction nord, mais le chroniqueur de Radio-Canada estime que ce sont plutôt les contrecoups d'un accident qui étaient en cause.

En après-midi, il n'a pas remarqué de ralentissement inhabituel pour les automobilistes qui se dirigeaient vers la rive sud.

Les quelque 150 officiers mécaniciens et de navigation de la Société des traversiers du Québec sont en grève légale illimitée depuis 0 h 01 lundi.

La traverse Sorel - Saint-Ignace-de-Loyola est interrompu comme celle de Québec-Lévis. Un service minimum est maintenu à celles de Matane-Baie-Comeau-Godbout, Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine et Isle-aux-Coudres - Saint-Joseph-de-la-Rive.

Plus d'articles

Commentaires