Retour

Harvey fait bondir le prix de l’essence à Québec

Le prix de l'essence a fait un bond important de 12 cents jeudi, dans la région de Québec. Plusieurs stations-service affichent 1,249 $ le litre à l'aube de la fête du Travail.

Un texte d’Alain Rochefort

L’arrivée imminente d’un long week-end n’est toutefois pas à l’origine de cette flambée, selon CAA-Québec. C’est plutôt Harvey qu’il faut montrer du doigt.

La tempête fait d’importants ravages depuis une semaine au sud des États-Unis. Elle a maintenant des répercussions jusqu’à chez nous, alors qu’environ 20 % de la production totale de l'essence raffinée des États-Unis est touchée.

« À ce moment-ci, c’est clairement les conséquences de l’ouragan Harvey. Le fait que plusieurs raffineries ont dû freiner ou carrément arrêter leur production fait en sorte de réduire la disponibilité de leurs produits sur le marché, alors que nous sommes dans une période où la demande est croissante avec la rentrée », explique la porte-parole de CAA-Québec, Annie Gauthier.

Chasse à l'aubaine

Les consommateurs qui ont encore la chance de faire le plein à bon marché ont intérêt à faire vite. Le CAA-Québec s’attend à ce que cette hausse se poursuive au cours des prochains jours.

« L’essence raffinée a commencé à augmenter hier et ça s’est poursuivi aujourd’hui. Et c’est encore en croissance au moment où on se parle. Même demain, il pourrait continuer à avoir une augmentation. S’il y a des endroits où le coût de l’essence est encore à bon prix, que ce soit à Québec ou en périphérie, on en profite », conseille Mme Gauthier.

CAA-Québec ne prévoit toutefois pas que la flambée perdurera, comme au lendemain de l’ouragan Katrina en 2005 ou Ike ou 2008.

« Espérons que ça ne durera pas longtemps. [Les raffineries] ont confiance que leurs activités vont pouvoir reprendre de façon usuelle. Je n’ai pas de boule de cristal, mais cette flambée des prix ne devrait pas durer des semaines. »

Le prix du pétrole était en hausse aujourd’hui. Vers 15 h 30, le prix du baril de type West Texas affiche 46,40 $ US, à la Bourse New York Mercantile Exchange.

La grande région de Montréal est également touchée par la catastrophe naturelle. Certaines stations-service affichent à 1,259 $ le litre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine