Retour

Hausse de 10,8 % de la valeur des propriétés de l'agglomération de Québec

La valeur des résidences et des immeubles commerciaux à Québec, L'Ancienne-Lorette et Saint-Augustin-de-Desmaures augmente en moyenne de 10,8 %, soit une hausse deux fois moindre que celle observée lors de la dernière évaluation foncière.

Le nouveau rôle d'évaluation présenté mercredi matin par la Ville de Québec prévoit que pour les résidences unifamiliales sur le territoire de l'agglomération, la valeur globale augmente de 8,3 % pour 2016 à 2018.

À Québec, la valeur moyenne des maisons unifamiliales passe à 296 350 $, comparativement à 270 000 $ lors de la dernière évaluation.

L'augmentation de la valeur pour des immeubles en copropriétés sera quant à elle plus faible, soit de 5,3 %. La valeur des copropriétés augmente trois fois moins depuis trois ans en raison de l'abondance de condos sur le marché.

Toutefois, le maire Labeaume ne s'inquiète pas du ralentissement dans le marché de la copropriété.

« Comme maire, que le marché soit moins effervescent, je suis heureux. On ne veut pas de bulle et en même temps, il faut que le logement en général demeure accessible pour les familles. »

Selon ce rôle d'évaluation, à Québec, l'écart de valeur des propriétés de la Basse-Ville par rapport à l'ensemble des propriétés de la ville se rétrécit, souligne par ailleurs Régis Labeaume.

« Il y a une augmentation de l'engouement pour vivre dans la Basse-Ville de Québec et ça paraît sur la valeur des propriétés, c'est une bonne nouvelle », dit le maire Labeaume.

Retour de la mesure « Robin des bois »

Pour les immeubles commerciaux et de bureaux, la valeur globale subit une hausse de 12,1 %.

Afin d'amoindrir les effets de cette augmentation sur le compte de taxes des plus petites entreprises, la Ville de Québec fait savoir qu'elle procédera de nouveau avec la mesure « Robin des bois ». 

À la suite du dernier rôle d'évaluation, la Ville avait révisé les factures des propriétaires afin qu'une partie des taxes perçues chez les plus grosses entreprises soient retranchées du fardeau fiscal des plus petites. Ces sont 3,7 millions de taxation qui seront cette fois ainsi transférés.

Près de 1200 entreprises vont bénéficier de cette mesure qui fera en sorte que l'augmentation des taxes sera moins prononcée.

Pas d'augmentation directe du compte de taxes

Le maire de Québec précise que la hausse de l'évaluation foncière ne se traduit pas nécessairement par une augmentation du compte de taxes pour les propriétaires résidentiels.

« Le résultat, c'est zéro sous additionnels parce qu'on diminue le taux de taxes équivalant à l'augmentation de la valeur. »

Le taux de taxation est déterminé sur la base des valeurs foncières de même que sur les choix budgétaires de la Ville, notamment.

Consultation sur Internet

Les contribuables pourront consulter dès jeudi sur le site Internet de la Ville de Québec les détails du rôle d'évaluation de leur propriété. Une version papier sera transmise aux propriétaires par courrier en même temps que le compte de taxes à la fin janvier.

À compter de février par ailleurs, les citoyens de Québec pourront aussi explorer en ligne le marché de leur secteur pour connaître par exemple la valeur des différentes ventes près de chez eux.

Les nouveaux rôles triennaux d'évaluation foncière entreront en vigueur le 1er janvier 2016.

Lors du dernier exercice pour 2013 à 2015, la valeur des résidences et immeubles commerciaux dans l'agglomération de Québec avait bondi de 23 % en moyenne. Cette hausse de l'évaluation foncière s'était traduite par une hausse de taxe décriée notamment les propriétaires d'immeubles commerciaux.

À lire aussi :

Un texte de Véronica Lê-Huu

Plus d'articles

Commentaires