Les résidents de Lévis subiront une augmentation de leurs taxes municipales de 1,9 % en 2017. Cela représente une hausse moyenne de 48,96 $ par habitation.

L’administration du maire Gilles Lehouillier a présenté mardi son budget pour l’année 2017, qui s’élève à 257,9 millions de dollars. Il s’agit d’une hausse de 4,7 %, ou 11,7 millions, par rapport à l’exercice financier précédent.

« Encore une fois cette année, la Ville de Lévis respecte son engagement de limiter la hausse moyenne du compte de taxes au taux de l’inflation projetée, soit à 1,9 % », s’est félicité le maire.

Il affirme être parvenu à ce résultat grâce à une réduction des dépenses anticipées de 8,9 millions de dollars, une augmentation des revenus de 4,4 millions et une « forte croissance économique ».

Des hausses qui varient

La hausse du compte de taxes municipales varie selon la dette des anciennes villes.

Les résidents des secteurs de Saint-Joseph-de-la-Pointe-De-Lévy (2,7 %), Saint-Étienne-de-Lauzon (2,5 %), Pintendre (2,5 %) et Charny (2,4 %) connaîtront les hausses les plus importantes.

La taxe du milieu des affaires augmentera de 1,9 % pour la catégorie commerciale, comparativement à 1,6 % pour la catégorie industrielle.

Bonifier les services

Le maire Lehouillier justifie l’augmentation des taxes municipales par une bonification des services offerts aux contribuables.

La Ville de Lévis consacrera entre autres 1,3 million de dollars de plus à la protection contre les incendies. Cette augmentation fait suite à la construction d’une nouvelle caserne dans le secteur Pintendre.

De plus, pour la quatrième année consécutive, la Ville augmentera de 500 000 $ sa quote-part dans la Société de transport de Lévis (STLévis).

Depuis 2007, la contribution de la municipalité au financement de la STLévis a triplé, passant de 4 à 12 millions de dollars.

Plus d’argent pour le vérificateur général

Fait à noter, le budget du vérificateur général passera de 345 000 $ à 500 000 $, une augmentation de 45 %.

« Le signal qu’on lance, c’est qu’on est prêt à appuyer notre vérificateur général dans sa mission visant à optimiser l’utilisation des ressources financières, matérielles et humaines », a dit Gilles Lehouillier.

Il faut être capable d’accepter qu’on puisse s’améliorer, c’est ça le rôle d’un vérificateur général.

Gilles Lehouillier, maire de Lévis

Service de la dette

En 2017, la Ville de Lévis consacrera une part plus importante de son budget au service de la dette, soit 17 %, comparativement à 16,4 % en 2016.

Le service de la dette brute s’élèvera à 48,1 millions de dollars, soit une augmentation de 3,5 millions par rapport à l’exercice précédent.

Malgré cette variation, la Ville assure qu’elle respecte tous les paramètres de sa politique de gestion de la dette.

Le maire a par ailleurs profité du dépôt du budget 2017 pour annoncer son intention de plafonner les emprunts nets pour les 10 prochaines années afin de « bien contrôler l’évolution de la dette ».

La Ville fera connaître en février prochain ses intentions en matière de planification de gestion de la dette pour la prochaine décennie.

Plus d'articles

Commentaires