Les résidents de Saint-Augustin-de-Desmaures vont essuyer une nouvelle hausse de taxes municipales l'an prochain. Il s'agira toutefois de la plus faible augmentation depuis 2011.

Le maire Sylvain Juneau a présenté jeudi soir le budget de fonctionnement de sa ville pour l’année 2017. Le plan budgétaire prévoit une augmentation des taxes résidentielles de 2,2 %. Pour une habitation moyenne de 359 528 $, cela représente un montant supplémentaire à payer de 87 $.

Cette hausse modérée survient après que les citoyens de Saint-Augustin eurent encaissé des augmentations de 25 % et 4,9 % au cours des deux dernières années. Sylvain Juneau a d’ailleurs tenu à le rappeler.

« À 2,2 %, c’est super, mais si on regarde juste les trois dernières années, bien c’est 31 % en trois ans, c’est un peu plus que 10 % par année, c’est du stock, a reconnu le maire. Il faut se calmer le pompon, je ne peux pas un moment donné égorger le monde. »

À noter que la hausse de taxes sera un peu moins élevée pour les secteurs commercial (2,08 %) et industriel (2,05 %).

Freiner « l’hémorragie »

Le budget 2017 de Saint-Augustin s’élève à 60,5 millions de dollars, en hausse de 2,2 millions. Sylvain Juneau affirme avoir « ramené les choses au strict minimum ».

« On va s’offrir des services de base de qualité, mais sans plus, a expliqué le maire. Il n’y a pas de cadeau à gauche à droite qui font qu’on se ramasse avec des dettes incroyables qu’on a de la difficulté à payer. »

Celui qui a été élu à la mairie de Saint-Augustin en juillet 2015 pense être sur la bonne voie pour rétablir la santé financière de la municipalité.

On a un budget qui reflète ça puis on a arrêté l’hémorragie puis je pense qu’on est en train de ramener la barque à flot.

Sylvain Juneau, maire de Saint-Augustin-de-Desmaures

Diminution de la quote-part

Sans grande surprise, près de la moitié (43,4 %) du budget de la Ville servira à payer les services d’agglomération. La quote-part de Saint-Augustin va s’élever à 25,6 millions de dollars en 2017, une diminution de 185 962 $ par rapport à 2016. Selon le maire, c’est la première fois que les dépenses d’agglomération connaissent une diminution.

Le service de la dette, qui accapare 10,5 millions de dollars, représente le deuxième poste de dépense le plus important de la municipalité. Viennent ensuite les Loisirs et culture (7 millions de dollars), l’administration générale (6,5 millions de dollars) et le secteur des transports (4,7 millions de dollars).

La dette de Saint-Augustin devrait s’élever à 115 millions de dollars au 31 décembre prochain. La Ville prévoit ramener ce montant à 104,2 millions de dollars l’an prochain en fermant des règlements d’emprunts autorisés qui sont comptabilisés dans la dette, sans avoir nécessairement été utilisés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine