La rentrée collégiale se fera sous le signe d'une hausse des inscriptions dans la plupart des établissements de la capitale dans les prochains jours, déjouant ainsi les prévisions démographiques.

Du côté francophone, c'est le Cégep Garneau qui connaît la plus forte augmentation de sa clientèle pour la rentrée 2016.

L'établissement accueillera 6200 élèves, comparativement à 6000 à l'automne 2015.

Le succès du Cégep est attribuable en partie aux nombreuses équipes sportives auxquelles les étudiants peuvent se joindre, selon Sylvie Fortin, directrice des communications et des affaires corporatives.

Cette année des équipes de natation et de tennis ont été mises en place. En tout, 400 étudiants vont évoluer dans diverses disciplines aux couleurs de Garneau.
À Garneau, l'ajout d'un volet entrepreneurial dans plusieurs programmes attirerait aussi les étudiants qui souhaitent être mieux préparés au marché du travail, souligne Sylvie Fortin.

Légère hausse au Cégep de Sainte-Foy

Au Cégep de Sainte-Foy, 6600 étudiants sont inscrits à temps plein pour la session d'automne. C'est 50 de plus que l'an passé.

Pour arriver à séduire la clientèle, le Cégep mise sur l'amélioration de son offre, selon la conseillère en communication, Mélisa Imedjdouben.

Par exemple, l'établissement prévoit offrir deux nouveaux programmes qui marieront langue et sciences, l'an prochain.

Le seul établissement collégial qui constate une baisse est le Cégep Limoilou, qui accueillera 5328 étudiants, soit 173 de moins qu'en 2015.

Grande demande pour des études en anglais

Avec ses 950 étudiants inscrits, le Collège régional Champlain St. Lawrence affiche complet pour cette rentrée. L'établissement a même dû refuser près de 400 demandes.

Le Collège, qui est le seul à offrir une formation en anglais dans la région de Québec, ne parvient pas à répondre à la demande.

Les étudiants francophones sont de plus en plus nombreux à tenter d'y être admis.

Selon le directeur, Edward Berryman, ce sont les exigences grandissantes des employeurs qui souhaitent engager des employés bilingues qui expliquent ce phénomène.

Ces hausses de clientèle dans la plupart des établissements n'étaient pas attendues, si l'on se fie aux données du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur. Selon les prévisions démographiques réalisées pour la région de la Capitale-Nationale, la clientèle devrait plutôt être en baisse.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine