Retour

Hausse des investissements dans les trois prochaines années à Québec

La Ville de Québec investira au cours des trois années à venir presque 30 % de plus dans ses infrastructures, notamment dans le Réseau de transport de la capitale (RTC) qui obtient une part importante du Programme triennal d'immobilisations 2017-2019 présenté lundi, en même temps que le budget 2017.

Le Programme triennal d'immobilisations subira une hausse de 28 % par rapport à l'an dernier pour atteindre 1,7874 milliard de dollars. Au cours des trois prochaines années, des sommes importantes seront investies dans l’amélioration des chaussées et du réseau d'aqueduc et d'égout et plusieurs projets de développement concernant les loisirs et la vie communautaire.

Le maire Régis Labeaume souligne que la Ville peut augmenter ses dépenses en infrastructures tout en diminuant sa dette puisqu’elle profitera de subventions massives des gouvernements.

« 1,787 milliard d’investissements, c’est énorme, mais évidemment, c’est parce qu’on a des programmes d’aide aux immobilisations des gouvernements, on emprunte là-dessus seulement 46 % », dit le maire.

Le RTC recevra la part du lion du PTI avec 89,2 millions de dollars pour l’acquisition de véhicules neufs et la mise à jour du réseau.

Manque à gagner de 100 millions

La Ville a aussi détaillé lundi son budget de fonctionnement 2017, qui s'élève à environ 1,42 milliard de dollars soit en hausse de 1,1 %.

Après avoir annoncé la semaine dernière le gel ou la légère baisse de taxes pour les immeubles résidentiels, la Ville a précisé que cette dernière mesure la privera de près de 100 millions de dollars sur quatre ans. Pour récupérer cette somme, l'administration Labeaume mise sur des compressions. Régis Labeaume précise que tout l'appareil municipal devra faire sa part.

« On en fait partout, c’est des centaines de coupures. […] On continue à faire de l’attrition pour remplacer une retraite sur trois, on réorganise nos affaires, on coupe dans les budgets, c’est une très grosse opération qui dure des mois », a affirmé le maire tout en soutenant que les services à la population ne seront pas touchés.

La loi sur les régimes de retraite permet par ailleurs à la Ville d'économiser 43,4 millions de dollars de 2015 à 2017.

Le budget 2017 confirme également la hausse de taxes de 1,8 % en moyenne pour les immeubles non résidentiels et la diminution de la dette de 35,8 millions pour atteindre 1,59 milliard.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine