Retour

Hausse du salaire minimum : impacts appréhendés dans la restauration

La hausse de 0,50 $ du salaire minimum, qui entrera en vigueur le 1er mai prochain, aura un impact sur la masse salariale des entreprises, y compris celles qui n'offrent pas uniquement le revenu de base à leurs employés.

Le Groupe Restos Plaisirs, qui exploite plusieurs restaurants à Québec, dont le Lapin sauté et le Cochon dingue, affirme maintenir un écart entre le salaire minimum et la rémunération de base à laquelle ont droit ses employés.

L’augmentation de 0,50 $ annoncée jeudi aura donc un effet à la hausse sur l'ensemble de la masse salariale de l’entreprise.

« Je m’assure de toujours garder un écart. Donc, si le salaire minimum augmente et que je veux maintenir mon écart, bien il va falloir que j’augmente ma structure salariale », explique le directeur général du groupe, Pierre Moreau.

Question d'équité et de compétitivité

Il ajoute que cette politique salariale vise à traiter les employés de façon équitable et à demeurer compétitif dans le marché de la restauration.

« Il y a une pénurie de main-d’œuvre dans mon industrie dans la région de Québec. Tous les employeurs vont suivre, alors quelque part, il faut que j’offre des conditions de travail qui sont équivalentes ou supérieures à celles de nos compétiteurs si je veux conserver ma main-d’œuvre », soutient M. Moreau.

Ma main-d’œuvre, c’est ma ressource numéro un.

Pierre Moreau, directeur général, Groupe Restos Plaisirs

Hausse plus élevée que prévu

Pierre Moreau avait planifié son budget en fonction d’une hausse du salaire minimum située entre 0,25 $ et 0,30 $. L’augmentation plus élevée que prévu va l’obliger à procéder à certains ajustements.

« Quand on augmente le salaire minimum de 4,5 % puis que mon bénéfice net est entre 3 et 4 %. C’est certain qu’il va falloir que j’ajuste un peu mes prix, que j’améliore ma productivité », fait-il valoir.

Planifier à long terme

Le gestionnaire se réjouit toutefois que le gouvernement ait déjà annoncé les hausses du salaire minimum qu’il prévoit implanter d’ici 2020.

« Pour une fois, le gouvernement a un plan à long terme, dit-il. On va être capable de planifier en conséquence. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine