Retour

Homme en crise abattu à Saint-Georges : l'identité de la victime dévoilée

Un homme de 25 ans a été abattu par un policier de la Sûreté du Québec jeudi soir, à Saint-Georges, en Beauce. L'agent aurait fait feu avec son arme de service après avoir été blessé avec un couteau par l'individu dans un stationnement.

Un texte d’Alain Rochefort

Le bureau du coroner a révélé vendredi l'identité de l'homme. Il s'agit de Guillaume Bolduc, 25 ans. Le drame s’est produit la veille, un peu après 19 h, près du centre-ville.

Guillaume Bolduc s’est d’abord rendu dans une station-service Canadian Tire du boulevard Lacroix. À sa sortie de l’établissement, il s’est immobilisé au milieu de la chaussée.

« Pendant qu'il traversait le chemin, il s'est penché pour attacher son soulier à travers le gros trafic. Il y a quelqu'un qui a arrêté gentiment pour ne pas l'écraser, il a donné des coups dans la voiture. Il a avancé un petit peu plus, il s'est relevé et a rattaché son autre soulier », raconte Natacha Roy, l'employée de la station-service qui a appelé les policiers.

L'homme semblait pourtant calme avant l'incident. « Je lui ai vendu des cigarettes juste avant. Je n’ai pas senti qu’il était en détresse. C’était un client régulier. Il n’a jamais causé de problème avant », explique Stéphanie, commis au Canadian Tire.

Agressif

L’homme aurait montré des signes d’agressivité au milieu de la chaussée, selon le gérant du motel Le Voyageur, Jacques Lavoie.

« Les autos s’arrêtaient. Évidemment, quelqu’un assis dans le milieu de la rue, ça ne marche pas. Puis, il s’est levé et a commencé à frapper une auto à coup de poing. »

Un policier est rapidement intervenu sur les lieux. Il a toutefois actionné accidentellement ses gyrophares et l’individu aurait pris panique, selon le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), responsable de l’enquête puisque l’événement implique un corps policier.

S’en est suivie une poursuite à pied qui s’est terminée dans le stationnement d'un concessionnaire automobile situé à l'intersection de la 1re Avenue et du boulevard Lacroix.

Le décès de l’homme a été constaté à l’hôpital peu de temps après. Il était impossible de connaître la gravité des blessures du policier.

Huit enquêteurs du BEI ont été chargés d’enquêter sur cet événement.

Le Service de police de la Ville de Québec fournit deux techniciens en identité judiciaire qui travailleront sous la supervision des enquêteurs du BEI.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine