Retour

Hydro-Québec tire des leçons de la panne majeure en mars

Un rapport d'incident interne d'Hydro-Québec confirme que la panne majeure du 14 et 15 mars dernier a été causée notamment par la présence de sels de déglaçage sur les équipements du poste Frontenac. La société d'État entend apporter des améliorations à l'entretien de son réseau pour éviter qu'une telle situation se reproduise.

Dans le document obtenu en vertu de la Loi sur l’accès aux documents d’organismes publics, il est possible d’apprendre que la panne de près de 21 heures a été causée par l’accumulation de contaminants sur l’installation située en bordure de l’autoroute Laurentienne, le tout combiné à des conditions météorologiques difficiles.

Ces facteurs notés dans le rapport ont produit à deux reprises « un arc électrique » qui a endommagé les équipements.

« Des mécanismes de protection se sont enclenchés et ont fait en sorte que les deux transformateurs du poste Frontenac ont été hors service, ce qui a causé une panne pour 53 000 clients de la Ville de Québec », commente Marc-Antoine Pouliot, porte-parole d’Hydro-Québec.

De très mauvais souvenirs

Pour l’épicier de Limoilou Pierre Jobidon, la panne du mois de mars a été une véritable catastrophe financière. « Moi j’ai jeté pour 85 000 $ de nourriture », déplore-t-il, en précisant que ce montant n’inclut pas les pertes financières occasionnées par la fermeture de son commerce pendant une journée.

L’épicier est toujours en démarche auprès de ses assureurs et il ne sait toujours pas qui paiera la note.

« Je me considère comme une victime, comme bien d’autres d’ailleurs. Ce n’est pas normal à Québec. On n’est pas dans une république de bananes. Ce n’est pas normal qu’on manque de courant aussi longtemps que ça et que l’on ne puisse pas trouver quelqu’un de vraiment imputable. »

Le porte-parole d’Hydro-Québec, Marc-Antoine Pouliot, souligne toutefois que les procédures seront revues afin qu’une combinaison de la météo et de la présence de contaminants ne reproduisent pas à nouveau une telle panne.

Notamment, certains équipements seront nettoyés plus fréquemment afin que les sels de déglaçage et les contaminants ne puissent plus s’accumuler.

Plus d'articles

Commentaires