Retour

Il tue un chat « habité par le démon » et attaque deux policiers

Les policiers de Québec ont procédé jeudi à l'arrestation d'un homme de 35 ans soupçonné de s'être introduit par effraction dans un logement pour y tuer un chat qu'il croyait possédé par « le démon ».

L’individu a été appréhendé vers 16 h 45 dans un logement situé sur la rue de Montmartre, dans le quartier Saint-Sauveur, près de la rivière Saint-Charles.

Le suspect serait entré de force dans l’appartement d’une voisine pour s’en prendre à son chat. L’animal aurait été éviscéré.

« Le suspect croyait que le chat était le démon », a indiqué David Poitras, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

Durant son incarcération, l’individu aurait commencé à présenter des signes de détresse psychologique.

Policiers agressés

Alors que deux policiers l’escortaient vers une ambulance, il aurait mordu une agente au bras avant d’asséner un coup de poing au visage de son collègue.

Les policiers ont dû utiliser un pistolet à décharge électrique pour le maîtriser. Le suspect a ensuite été transporté dans un centre hospitalier. Selon le SPVQ, « il ne présenterait aucune blessure physique ».

Le trentenaire devra répondre à des accusations d’introduction par effraction, de cruauté envers un animal et de voies de fait contre des agents de la paix.

Selon l’article 445 du Code criminel canadien, une peine d’emprisonnement de cinq ans peut être imposée à quiconque « tue, mutile, blesse, empoisonne ou estropie des animaux ».

Plus d'articles

Commentaires