Retour

Immersion virtuelle dans 10 bibliothèques du monde

Après la Grande bibliothèque à Montréal, c'est au tour du Musée de la civilisation à Québec de recevoir l'exposition virtuelle La bibliothèque, la nuit, conçue par Robert Lepage et Ex Machina, et permettant de visiter 10 des bibliothèques les plus fascinantes au monde.

Au moyen de lunettes de réalité virtuelle, le visiteur voyage notamment au cœur de la bibliothèque du Parlement du Canada à Ottawa, de la bibliothèque du Congrès à Washington ou encore des lieux imaginés comme la bibliothèque du capitaine Némo du livre Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne ou la bibliothèque d'Alexandrie.

L'exposition s'inspire du livre éponyme de l'écrivain canadien d'origine argentine Alberto Manguel, ami de Robert Lepage avec lequel ce dernier a fait la sélection des bibliothèques présentées. Les bibliothèques choisies touchent les quatre coins du monde et toutes les époques.

« C'était important qu'on brosse un tableau de ce qu'est une bibliothèque à travers les âges, et dans l'espace et l'expérience aussi », dit Robert Lepage.

L'exposition en deux temps amène d'abord le visiteur dans la bibliothèque de Manguel avant de traverser dans le cœur de la visite virtuelle, installée au milieu d'une forêt.

L'exposition La bibliothèque, la nuit, qui fait appel à une technologie nouvelle, permet de se plonger au coeur d'univers féériques sans se déplacer et en même temps, d'aborder la question de la place des bibliothèques dans le futur, mentionne par ailleurs Robert Lepage.

« Les nouvelles technologies peuvent servir à faire des expériences comme celle dont vous allez être témoins, mais peuvent également fermer les bibliothèques, parce qu'on sait que tout le savoir du monde maintenant est répertorié, compilé, mis dans des ordinateurs et accessible sur le web et les grandes bibliothèques se questionnent sur leur rôle. [...] Je pense qu'on a fait un bon travail avec l'équipe d'Alberto et Ex Machina pour essayer de répondre à ces questions ».

Au sortir de la visite virtuelle, une 11e bibliothèque, celle-là réelle, s'ouvre d'ailleurs aux visiteurs pour y découvrir des livres précieux, éditions rares de Cervantes, Jules Vernes, Nelligan qui font partie de la collection du Séminaire, ajoute Stéphan La Roche, directeur du Musée de la civilisation.

« Dans la bibliothèque du Séminaire, il y a des livres extrêmement rares, extrêmement précieux, dont le livre le plus cher au monde, qui est le Birds of America de James Audubon, qui fait partie de la collection nationale du Musée », illustre-t-il.

L'exposition La bibliothèque, la nuit est présentée jusqu'au 2 avril 2017 avant de se rendre à Paris à la Bibliothèque nationale de France, en mai.

Plus d'articles