Retour

Importants gains conservateurs dans la région de Québec

La vague orange qui avait déferlé en 2011 fait place à une marée bleue sans précédent dans la région de Québec avec l'élection de 10 députés conservateurs. Les deux autres circonscriptions ont été remportées par les libéraux. Le Nouveau Parti démocratique est complètement rayé de la carte.

Malgré la déconfiture des conservateurs à l'échelle nationale, le parti fait des gains dans la région de Québec. Il remporte 5 circonscriptions sur la rive nord du fleuve et autant sur la rive sud en Chaudière-Appalaches.

Les conservateurs regagnent trois circonscriptions perdues aux mains des néo-démocrates en 2011, en plus d'en remporter deux autres. L'ex-caquiste Gérard Deltell est élu dans Louis-Saint-Laurent avec près de 19 000 voix de majorité. Le candidat libéral Youri Rousseau a terminé deuxième et le néo-démocrate G. Daniel Caron au troisième rang.

Gérard Deltell s'est dit « très content » de sa victoire, malgré la défaite de Stephen Harper.

« Ce n'était pas le plan de match initial. Comme n'importe qui, on ne se présente pas pour perdre, comme parti politique. Cela dit, on est des démocrates, des vrais démocrates », a-t-il commenté. Il promet d'avoir un oeil sur l'état des finances publiques.

Dans Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, le conservateur Pierre Paul-Hus a aussi remporté son siège avec une confortable avance de 11 000 voix de majorité. La députée sortante, Anne-Marie Day, est arrivée troisième avec 20 % des votes derrière le libéral Jean Côté.

Dans Beauport-Limoilou, le conservateur Alupa Clarke a défait le libéral Antoine Bujold et le député sortant Raymond Côté avec un peu plus de 30 % des voix. Seulement 7 voix séparent les libéraux en troisième place et le NPD en deuxième position. 

Le néo-démocrate Raymond Côté a cru jusqu'à la fin qu'il pouvait résister à la montée des conservateurs dans la région de Québec. Il est persuadé qu'il y a eu division du vote dans la plupart des circonscriptions.

Après une lutte très serrée dans Beauport-Côte-de-Beaupré-Île-d'Orléans-Charlevoix - une circonscription dont les limites ont été redéfinies - l'ancienne députée conservatrice Sylvie Boucher s'est fait réélire avec 7344 voix de majorité.

Dans Portneuf-Jacques-Cartier, un autre conservateur, Joël Godin, a réussi son pari avec une importante majorité de 13 600 voix. La députée sortante Élaine Michaud termine au deuxième rang.

Les conservateurs restent dans Chaudière-Appalaches

Dans Chaudière-Appalaches, les conservateurs préservent leurs quatre circonscriptions et remportent Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup.

Les ex-ministres Steven Blaney (Bellechasse-Les Etchemins-Lévis) et Maxime Bernier (Beauce) ainsi que Jacques Gourde (Lévis-Lotbinière) sont réélus pour un quatrième mandat avec d'importantes avances. Steven Blaney a parlé de sa « plus belle victoire ». « Ça sentait bon sur le terrain, et ce soir, la perception que j'avais, je la reçois avec beaucoup d'honneur », a-t-il dit. 

Le conservateur Luc Berthold, ex-maire de Thetford Mines, a réussi son pari de succéder à l'ex-ministre Christian Paradis dans Mégantic-L'Érable avec 36 % des voix.

Dans Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, après une lutte serrée avec la libérale Marie-Josée Normand, le conservateur Bernard Généreux reprend son siège. Le député sortant François Lapointe est troisième.

En 2011, Bernard Généreux avait perdu aux mains du NPD par seulement 9 voix. Il a été élu cette fois avec seulement 265 voix de majorité sur la libérale. « Je suis habitué à des luttes serrées. Je commence à m'y faire » a commenté Bernard Généreux.

Aux élections de 2006, les conservateurs avaient remporté 8 des 12 circonscriptions. En 2008, ils en avaient conservé sept.

Le Bloc québécois arrive en quatrième place dans presque toutes les circonscriptions de la région de Québec et de Chaudière-Appalaches.

Pour voir la conversation en direct sur un appareil mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine