La rue Saint-Amable sur la colline Parlementaire à Québec est renommée en mémoire de l'ancien premier ministre Jacques Parizeau. La rue Jacques-Parizeau a été officiellement inaugurée ce matin.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, de même que Lisette Lapointe, épouse de Jacques Parizeau, ont pris la parole lors de la cérémonie. Régis Labeaume a souligné l'intelligence de Jacques Parizeau qui était à la fois un penseur, un décideur et un bâtisseur.

« Je me souviens surtout du haut fonctionnaire, de l'éminence grise qui a créé le Québec économique moderne. Il faut voir l'oeuvre du bonhomme dans les années soixantes. [...] II a créé le Québec moderne, la Caisse de dépôt, la SGF etc. »

Lisette Lapointe a pour sa part salué le choix de la rue qui relie le Grand Théâtre à l'hôtel du Parlement pour honorer Jacques Parizeau.

« En lui dédiant cette rue qui relie le Grand Théâtre à l'hôtel du Parlement, on souligne non seulement son parcours de grand serviteur du Québec, mais aussi son amour de la culture et des arts. »

Le choix suggéré par le Comité de toponymie de la Ville de Québec avait été soumis à la consultation publique.

Né à Montréal le 9 août 1930, Jacques Parizeau a été l'un des architectes de la Révolution tranquille avant d'être nommé ministre des Finances par René Lévesque en 1976. Chef du Parti québécois de 1988 à 1996, il a été élu premier ministre du Québec en 1994. Il a tenu, l'année suivante, un référendum sur la souveraineté qui a été remporté par le non.

Jacques Parizeau est décédé le 1er juin 2015 après un long combat contre la maladie. Il avait 84 ans.

Plus d'articles