Retour

Incendie à Charlesbourg : la Ville de Québec mise en demeure

L'avocat Guy Bertrand, qui représente la famille qui a sauté du 4e étage de leur immeuble de Charlesbourg pour échapper à un incendie survenu la semaine dernière, fera parvenir une mise demeure à la Ville de Québec.

« La mise en demeure vise à dire à la Ville : "vous aviez la responsabilité comme service incendie de protéger la vie, la sécurité des gens, vous auriez dû le faire, vous ne l'avez pas fait. On vous tient responsable." Plus tard, on vous dira quel est le préjudice et l'ampleur du préjudice », a déclaré Me Bertrand, après une rencontre avec les proches des trois victimes.

Un enfant de 10 ans, sa mère et le conjoint de celle-ci ont sauté par la fenêtre de leur logement en flammes, mercredi dernier.

L'avocat est convaincu de la valeur juridique du dossier. Le bris mécanique de l'échelle que tentaient de déployer les pompiers est au coeur de l'argumentation, mais aussi l'absence de solution de rechange pour amortir la chute des occupants de l'édifice de la rue des Cyprès.

« À première vue, c'est clair qu'il y a une poursuite sérieuse à envisager au niveau de l'action et de l'omission. L'action, c'est le matériel qui ne fonctionne pas et qui doit fonctionner. Ce n'est certainement pas les victimes qui sont responsables de ça. Et l'omission, c'est de ne pas avoir eu de plan B », explique Me Bertrand.

La mise en demeure sera envoyée à la Ville d'ici 15 jours.

La femme sortie du coma

La famille demeure durement éprouvée par l'incident. La mère de famille et son conjoint ont subi de multiples fractures en sautant par la fenêtre.

La mère est sortie dimanche soir du coma artificiel dans lequel elle avait été plongée, a fait savoir Guy Bertrand. « Elle commence à avoir de petits souvenirs de ce qui s'est passé », affirme l'avocat.

La femme a été sérieusement blessée au visage et son conjoint a subi une grave fracture du dos. Seul le garçon de 10 ans s'en est sorti pratiquement indemne.

Aide de la Croix-Rouge

L'immeuble de 24 logements situé au 4220 de la rue des Cyprès a été évacué en raison de l'incendie. Les résidents sinistrés ont pu retourner chercher des effets personnels et ne pourront pas réintégrer leur logement avant mercredi.

Des travaux ont été entrepris dans les logements touchés par les flammes, la fumée et l'eau.

Les sinistrés ont reçu l'aide de la Croix-Rouge au cours des derniers jours. Huit bénévoles ont aidé 40 résidents de l'immeuble. Ils ont offert de l'hébergement, de l'alimentation, des vêtements.

Les bénévoles offrent également du réconfort aux locataires touchés pour les aider à reprendre le contrôle de leur vie, mentionne la porte-parole de la Croix-Rouge, Myriam Marcotte.

« Ça fait partie des services humanitaires pour combler les besoins des sinistrés, rassurer la personne, lui offrir un soutien, des références pour savoir quoi faire dans les prochains jours. »

Plus d'articles

Commentaires