Retour

Incendie d'une ferme à Lévis : des dizaines de vaches sont mortes

Un violent incendie a ravagé une ferme de Lévis et tué près de 80 vaches laitières qui se trouvaient à l'intérieur de l'étable.

Un texte d’Alain Rochefort

Pour une raison inconnue, les flammes ont pris naissance dimanche vers 14 h à la Ferme Sebica Inc. située au 1069, Chemin des Îles, dans le secteur de Pintendre.

La majorité des 80 bêtes sont mortes, selon les pompiers de Lévis. Quelques vaches ont toutefois survécu et seront évaluées par un vétérinaire.

« Elles sont coincées à l’intérieur. Il est impossible de pouvoir les sortir. Quand l’incendie a été découvert, déjà l’embrasement était important », précisait Richard Amnotte, porte-parole des pompiers de Lévis, quelques minutes après l'arrivée sur place du Service de sécurité incendie de Lévis.

Propagation rapide

Selon des témoins de la triste scène, le feu s'est propagé rapidement.

L'intensité du brasier et la structure qui menaçait de s'effondrer ont forcé les pompiers à opérer de façon défensive à l’extérieur du bâtiment incendié.

La ferme n'est pas alimentée par le réseau d'aqueduc. La trentaine de pompiers devaient s'approvisionner en eau à quelques kilomètres de la zone sinistrée.

Les conditions hivernales ont donc compliqué énormément le travail des sapeurs. Ils devaient composer non seulement avec les risques d'engelures, mais aussi avec une accessibilité difficile au site.

« Le fait qu'il fait tellement froid, nos lignes gèlent et nos pompiers aussi souffrent du mauvais temps, ajoute Dany Lavoie, chef de division au Service de sécurité incendie de Lévis. On a dépêché sur place l'unité du Club d'Urgence 911 qui est en support pour ravitailler notre personnel ».

Pelle mécanique

Une pelle mécanique a détruit en fin de journée ce qui restait de l'étable. Les pertes sont évaluées à plusieurs centaines de milliers de dollars.

Seul le bâtiment qui abritait les vaches est une perte totale. La maison et les deux silos avoisinants sont toujours debout.

« Le bâtiment est complètement effondré. On a demandé l'assistance d'une pelle mécanique pour pouvoir retirer une partie du bâtiment et accéder à l'intérieur pour terminer l'extinction », précise M. Lavoie.

Avec les informations de Marie Maude Pontbriand

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité