Retour

Inconduite sexuelle : un médecin de Montmagny radié pour cinq ans

Un médecin de famille de Montmagny écope d'une radiation temporaire de cinq ans et d'une amende de 5000 $ pour avoir posé des « gestes abusifs à caractère sexuel » sur une patiente.

Un texte de Louis Gagné

Le 23 mai dernier, le Dr Jean-François Rancourt s’était reconnu coupable d’inconduite sexuelle pour des gestes remontant au mois de novembre 2015.

Alors qu’il examinait une patiente venue le consulter pour une lombalgie, le médecin avait inséré une main non gantée dans sa petite culotte, avant de lui toucher les parties génitales.

Le Dr Rancourt avait reconnu les faits devant le conseil de discipline du Collège des médecins. Il avait plaidé que ses gestes visaient à réduire les douleurs de la patiente. L’intimé disait en outre vouloir vérifier si la dame souffrait du Syndrome de la queue de cheval, une atteinte neurologique du périnée.

Un rapport d’expertise avait toutefois conclu que les manipulations du médecin étaient inappropriées et ne correspondaient à aucune norme de pratique reconnue.

Accusé d’agressions sexuelles

Depuis la reconnaissance de culpabilité, sept nouvelles patientes ont porté plainte contre le Dr Rancourt auprès du Collège des médecins. Six d’entre elles ont également contacté la Sûreté du Québec pour dénoncer des gestes inappropriés que l'omnipraticien aurait commis à leur endroit.

Le 11 juillet 2017, le médecin a fait l’objet d’un mandat d’arrestation. Il a comparu quelques jours plus tard au palais de justice de Montmagny pour répondre à 10 chefs d’accusation d’agression sexuelle sur autant de patientes.

Le médecin aurait posé des gestes à caractère sexuel sur des plaignantes âgées de 20 à 40 ans. Les événements se seraient produits entre 2012 et 2017.

À la suite du dépôt de ses accusations, le Collège des médecins avait décidé de suspendre temporairement le droit d’exercer du Dr Rancourt, le temps qu’il subisse son procès, et ce, « dans l’intérêt du public ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Qui est à blâmer pour cet accident?





Rabais de la semaine