Retour

INO : pas encore de financement pour l'expansion nationale

Les gouvernements fédéral et provincial confirment le soutien financier de l'Institut national d'optique (INO) pour les cinq prochaines années, mais la subvention souhaitée par le centre de recherche pour une expansion nationale n'est pas encore au rendez-vous.

Le député fédéral de Québec et ministre de la Famille Jean-Yves Duclos affirme que le dossier suit son cours.

« L'INO fait un très bon travail auprès du gouvernement canadien, on sent très bien qu'ils ont un potentiel non seulement de continuer à développer la région, mais de le faire collaboration avec d'autres régions dans le pays et je pense que les planètes sont plutôt bien alignées pour que ça aille de l'avant. »

Les deux paliers de gouvernement ont réaffirmé mardi matin leur appui à l'INO avec l'octroi de 50 millions de dollars du fédéral et 32 millions du provincial pour 2016-2021. Ces sommes, qui étaient déjà prévues aux derniers budgets fédéral et provincial, permettent de soutenir le fonctionnement de base de l'INO.

Or, l'INO espère un financement additionnel de 25 millions de dollars du fédéral pour se consacrer à une expansion à l'échelle canadienne.

Le ministre Duclos mentionne être en contact régulier avec son collègue de l'Innovation et du Développement économique, Navdeep Bains, et souligne que le projet de l'INO cadre bien avec l'agenda du nouveau gouvernement en matière d'innovation et de développement durable.

L'INO oeuvre dans les domaines de l'optique et de la photonique pour transposer le fruit de recherches scientifiques en produits commercialisables. L'Institut a permis de lancer près d'une trentaine d'entreprises technologiques au Québec en 25 ans.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards