Retour

Inondations: des résidences évacuées à Beauport

Une douzaine de résidences de la rue de Canteloup ont été évacuées vendredi soir en raison d'inondations causées par la rivière Montmorency qui est sortie de son lit, à Beauport.

Un texte d’Alain Rochefort

Le redoux et la pluie ont été à l'origine d'une augmentation rapide du niveau d'eau de la rivière dans le secteur de l'île Enchanteresse. Des maisons ont été encerclées par l'eau. Des sous-sols ont été inondés.

Une vingtaine de pompiers de Québec, dont deux équipes spécialisées en sauvetage nautique, ont participé aux évacuations vendredi soir, explique le porte-parole du Service des incendies de la Ville de Québec, Bill Noonan.

« Une pelle-chargeuse est sur place avec un basket à l'avant de la remorqueuse. On procède à l'évacuation des gens. On a également un autobus sur place qui appartient au Service incendie pour accueillir ces gens-là. La Croix-Rouge a également été demandée », a-t-il confié en fin de soirée.

Vers 22 h 30, M. Noonan n'excluait pas que d'autres évacuations soient effectuées sur la rue des Trois-Saults au cours de la nuit de vendredi à samedi.

Plus de 42 millimètres de pluie sont tombés dans ce secteur depuis jeudi. En comparaison, Sainte-Foy a reçu un peu plus de 26 millimètres de pluie au cours de la même période.

Toutes les rivières de l'agglomération de Québec sont sous surveillance.

« Il y a une vigie qui est faite au niveau de l'ensemble de nos rivières. Présentement, le plus gros des débordements se situe au niveau de la rivière Montmorency », ajoute Bill Noonan.

Des records dans la région

Par ailleurs, un record de chaleur a été établi vendredi après-midi à Québec. À 13 h 15, le thermomètre affichait 10,5 °C à l'aéroport Jean-Lesage.

L'ancien record pour un 12 janvier était détenu depuis 133 ans. Il avait fait 8,3 °C à Québec en 1885.

D’autres records ont également été battus dans plusieurs municipalités de la région.

La pluie n'a pas causé d'accident important dans la région.

De retards ont eu lieu à l'aéroport de Québec, principalement en raison du grésil qui s'abattait sur Montréal.

Avec les informations de Louise Edith Vignola, Fanny Samson et Pascale Lacombe

Plus d'articles