Retour

Inondations : des sinistrés constatent les dégâts pour la première fois

Des résidents du secteur Duberger-Les Saules ont constaté pour la première fois jeudi les dommages causés par les inondations sur la rivière Saint-Charles. Pendant ce temps, l'embâcle diminue lentement, mais sûrement.

Lise Desjardins a constaté l'état lamentable de sa résidence, située sur l'avenue Grandbois, six jours après le début des inondations. Le niveau de l'eau a monté de plusieurs mètres, a-t-elle observé.

« C'est désordonné, les livres, les cahiers de notes, moi j'ai une salle de couture, je vais avoir des tissus dans l'eau, c'est le brouhaha », illustre-t-elle.

La sinistrée ne s'attend pas à récupérer ses biens.

Accès contrôlé

La police contrôle toujours l'accès au quartier pour assurer la sécurité des résidences. Elle met aussi en garde les citoyens qui seraient tentés de s'aventurer à l'intérieur du périmètre sans accréditation.

« Tant et aussi longtemps que des travaux sont effectués sur la rivière, il faut respecter le périmètre de sécurité. Il s'agit d'une zone à risque », prévient Mélissa Cliche, relationniste pour la police de Québec.

Les pompiers de Québec vérifient pour leur part l'état des bâtiments. Jusqu'à présent, 34 résidences ont été inspectées pour éviter les risques d'incendie.

Les travaux progressent lentement

Pendant que la pelle amphibie brise la glace, des pelles mécaniques s'occupent de ramasser les morceaux. En tout, 17 camions s'affairent à transporter la glace et dégager les rues. Les équipes travaillent 24 heures sur 24.

« Depuis hier on a au-dessus de 700 transports de camions qui ont été faits. Toutes les glaces sont amenées au dépôt à neige Michelet », explique Michel Therrien, coordonnateur à la Sécurité civile de la Ville de Québec.

Espoir

En après-midi près de 240 mètres de l'embâcle avaient été retranchés par la machinerie.

Les autorités ont bon espoir de défaire l'embâcle de 800 mètres.

Les opérations doivent se poursuivent jusqu'à samedi.

Avec les informations de Yannick Bergeron

Plus d'articles