Retour

Inondations : un casse-tête administratif pour des sinistrés

Un mois après les inondations de la rivière Saint-Charles, des sinistrés du secteur Duberger-Les Saules n'ont toujours pas reçu l'aide financière d'urgence du gouvernement du Québec.

C'est le cas de Jocelyn Vandal, le sinistré vit à environ 50 mètres de la rivière Saint-Charles. Attablé devant des dizaines de factures, l'homme a l'impression de se perdre dans les dédales administratifs.

Il estime que tous les propriétaires auraient dû recevoir de l'aide financière sans devoir faire autant de démarches.

« Je suis d'accord que quelqu'un vérifie les évaluations, mais en partant le gouvernement aurait dû nous donner 5000 $ à tout le monde », affirme-t-il.

Le sinistré a reçu plus d'un mètre d'eau dans le sous-sol de sa résidence. Il évalue les pertes à plusieurs milliers de dollars.

« L'eau ça rentre partout, toutes mes choses ont trempé dans l'eau, les outils sont rouillés », énumère-t-il, encore secoué.

Martin Auclair, propriétaire de plusieurs immeubles à logement est dans la même situation. Deux de ses cinq appartements sont une perte totale, dit-il.

« Le processus est long [...] À toutes les fois qu’on fait quelques choses [des travaux], j’envoie la facture à la dame qui s’occupe de moi à la Sécurité publique », explique-t-il, précisant qu'il n'a toujours rien reçu et que les coûts sont de plus en plus importants.

Près de 230 000 $ distribués

À ce jour, une soixantaine de demandes ont été acheminées au ministère de la Sécurité publique.

Le ministre Martin Coiteux affirme que le gouvernement est très attentif à la situation. Plusieurs montants ont déjà été distribués.

« Il y a déjà presque 230 000 $ qui ont été versés aux sinistrés de Québec. Il y aura des travaux qui seront effectués dès que possible après l'hiver », a-t-il expliqué.

Jocelyn Vandal se dit sceptique face à la bonne foi du gouvernement.

Il cite en exemple les sinistrés de la grande région de Montréal. Il anticipe des mois d'attente.

« Ça va être encore long, ça va être de la paperasse, du niaisage, c'est plus que compliqué », lance-t-il résigné.

Le gouvernement invite les sinistrés de Duberger-Les-Saules à se présenter au bureau de la Sécurité publique.

Avec les informations de Marc-Antoine Lavoie

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine