Retour

Intersection problématique pour les élèves de l'école Cardinal-Roy

Entre 7 h et 8 h du matin, l'intersection des rues du Cardinal-Maurice-Roy et de la Croix-Rouge devient le théâtre de courses folles des élèves de l'école secondaire Cardinal-Roy voisine qui tentent de passer à travers le trafic.

Un texte de Maxime Corneau

La semaine dernière, une élève a été frappée par un véhicule dans le secteur, sans toutefois avoir été blessée. Mais, la direction de l'école interpelle maintenant le Réseau de transport de la Capitale (RTC) pour tenter de réduire le danger pour les élèves.

Plusieurs centaines d'élèves arrivent par autobus du RTC le matin et débarquent à l'arrêt Parc Victoria, situé à quelque 700 mètres de l’école Cardinal-Roy. La grande majorité marche ensuite en bordure de la rue du Cardinal-Maurice-Roy ou sur le terre-plein, et traverse l'intersection en louvoyant à travers les véhicules qui sortent de l’autoroute Laurentienne et qui n’ont pas d’arrêt obligatoire.

« Je suis allée voir ce qui se passait et c’est impressionnant », avoue la directrice de l’école secondaire Cardinal-Roy, Élizabeth Fortin, relativement au coin de rue. « C’est un petit peu périlleux ».

Contrairement à la majorité des élèves aperçus lors de notre visite, une jeune fille marchait quant à elle du bon côté de la rue. Elle avait traversé à l’intersection à la hauteur du poste de police, ce qui nécessite un détour pour les piétons.

« Mon père ne veut pas que je traverse ici, c’est trop dangereux », a-t-elle lancé avant de poursuivre son chemin vers l’école.

Demande de la direction

Élizabeth Fortin avoue que cette intersection est un dossier « complexe » et qu’il n’y a pas de solution facile. La gestion de ce coin de rue combine des enjeux de transport en commun, la sécurité des piétons, la fluidité du trafic et la témérité de certains élèves.

L’École Cardinal-Roy offre des programmes sports-études à plus de 700 jeunes de partout à Québec, dont plusieurs centaines prennent l’autobus. Elle demande maintenant au RTC de changer ses parcours.

« Est-ce possible d’avoir l’autobus qui passe devant l’école? Parce que lorsque c’est trop achalandé sur Laurentien, les autobus express prennent la sortie devant l’école et laissent descendre les élèves devant l’école », soulève Mme Fortin.

Plusieurs acteurs impliqués

Contacté sur la question, le Réseau de transport de la Capitale a affirmé dans une réponse écrite que sa priorité était « la sécurité de nos usagers et plus particulièrement celle de nos plus jeunes ».

Relativement à l'adaptation des trajets afin de les faire passer devant l'école, le RTC affirme que ses équipes ont « commencé à documenter la situation et à examiner des pistes de solution ou des changements nécessaires ».

La direction du RTC rappelle toutefois que le Bureau des transports de la Ville de Québec devra aussi être impliqué, et promet de consulter la direction de l'école Cardinal-Roy.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine