Retour

iPad à l'école Le Sommet : le programme sera réévalué

La Commission scolaire des Premières-Seigneuries confirme que des iPad seront disponibles gratuitement cette année pour les élèves de l'École secondaire Le Sommet, mais son programme pourrait être compromis dans les prochaines années, faute d'argent.

L'école Le Sommet, qui exige depuis deux ans l'achat d'une tablette électronique pour les élèves de première secondaire, a fait volte-face ces derniers jours après avoir été rappelée à l'ordre par le ministère de l'Éducation. Depuis 2014, le programme scolaire de l'école de Charlesbourg exigeait l'achat d'un iPad.

Les parents qui le désirent pourront toujours acheter ou louer « sur une base volontaire » la tablette électrique, mais dans le cas inverse, l'école en prêtera une à l'enfant. Ces iPad devront toutefois demeurer à l'école; les élèves ne pourront pas les apporter à la maison.

« Ces diverses solutions permettront pour la prochaine année scolaire de maintenir l'environnement technopédagogique mis en place depuis 2014-2015 à l'École secondaire Le Sommet. En cours d'année, nous poursuivrons l'analyse des modalités de déploiement de la tablette électronique avec les intervenants du milieu et le ministère », a précisé la Commission scolaire par voie de communiqué, lundi.

Dès la semaine prochaine, la direction de la Commission scolaire rencontrera le conseil d'établissement de l'école et les parents pour déterminer s'il faut revoir le programme pour la rentrée 2017.

La Commission scolaire « n'est pas en mesure d'assumer l'ensemble de ces dépenses », a fait savoir Martine Chouinard, secrétaire générale des Premières-Seigneuries.

La porte-parole soutient que l'aide gouvernementale est insuffisante pour payer un iPad à chaque élève. « Les mesures financières donnent approximativement 50 $ par élève, alors si je soustrais les tableaux interactifs, je soustrais les portables, il ne reste pas assez de sous pour l'achat de tablettes électroniques. »

La Commission scolaire rappelle que le virage technologique à l'école Le Sommet avait fait l'objet d'une consultation auprès des parents et qu'il avait été adopté « à l'unanimité » par le conseil d'établissement. L'an dernier, l'école avait ajouté l'option de la location à la suite de critiques.

La Commission scolaire des Navigateurs impose aussi l'achat d'un iPad pour les élèves inscrits au programme langue et multimédia de l'école Pointe-Lévy. Dans ce cas, l'établissement soutient avoir le droit de le faire puisqu'il s'agit d'un programme particulier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine