EXCLUSIF - Ivanohé Cambridge écarte l'usine Anacolor d'un important contrat. Radio-Canada a appris que le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement se prépare à choisir un autre fournisseur pour la peinture du revêtement extérieur du stationnement à étages actuellement en construction, à Place-Ste-Foy.

Dans un échange de courriels, la direction confirme son intention de confier le mandat à un autre contracteur.

« À ce stade, nous pouvons confirmer que les panneaux ne seront pas peints à l'usine Anacolor de Cap-Rouge », écrit Sébastien Théberge, le directeur principal, Affaires publiques et communications chez Ivanhoé Cambridge.

Anacolor avait pourtant réalisé la peinture extérieure d'un premier stationnement, inauguré au début de l’année, à l'angle de l'autoroute Robert-Bourassa et du boulevard Hochelaga.

Sébastien Théberge spécifie que le prochain fournisseur devra répondre « à nos exigences en matière de responsabilité sociale. »

La direction d'Anacolor a refusé la demande d'entrevue de Radio-Canada.

Décision applaudie

Le Regroupement citoyens pour la qualité de l'air à Cap-Rouge se dit soulagé par cette décision. L'organisme réclamait que le contrat soit retiré à Anacolor dès la construction du premier stationnement.

La porte-parole croit que plusieurs entreprises y penseront désormais à deux fois avant de s'associer avec l’usine de peinture industrielle.

« Qui veut être associé à une usine qui a des démêlées avec la justice et qui ne s'entend pas avec les citoyens ? Ça commence à être un gros problème de santé publique », affirme Zeina Constatin.

Depuis juillet dernier, l'usine de peinture a reçu neuf avis de non-conformité par le ministère de l'Environnement. Selon le regroupement des citoyens, 1000 plaintes ont été formulées auprès du ministère en lien avec les émanations de peinture dégagées pas l'usine.

Plus de détails à venir

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine