Le chef de l'opposition officielle à Québec, Jean-François Gosselin, croit que la Ville doit étudier la possibilité de se doter d'un métro au lieu d'un tramway.

Jean-François Gosselin a partagé sa vision aux journalistes au terme d'une conférence dans le cadre du congrès du Groupe TRAQ, qui regroupe des acteurs du transport sur rail au Québec.

Il souligne qu'un métro aurait l'avantage de ne retirer aucune voie aux automobilistes en plus d'avoir une durée de vie beaucoup plus longue qu'un tramway.

Le chef de Québec 21 se base sur le projet de métro déposé l'été dernier par l'ingénieur Robert Vandewinkel au cabinet du maire Labeaume et présenté jeudi au congrès. Un projet évalué à 8 milliards de dollars qui relierait Lévis à l'aéroport de Québec, en passant par l'Université Laval.

Jean-François Gosselin estime que les explications de M. Vandewinkel sont beaucoup plus convaincantes que celle livrées à l'hôtel de ville lors du comité plénier sur le tramway, lundi.

Selon les vérifications faites par Radio-Canada au curriculum vitae de M. Vandewinkel, celui-ci n'a jamais participé à un un projet d'ampleur en matière de transport collectif.

Plus d'articles