Retour

Jean-Yves Labonté, un pionnier du cyclisme québécois s'éteint

Un grand représentant du cyclisme québécois s'est éteint samedi à l'Hôtel-Dieu de Québec. Celui qu'on surnommait « le parrain » du cyclisme québécois est mort à l'âge de 77 ans.

L'ancien entraîneur de vélo sur route souffrait d'insuffisance rénale liée au diabète. Depuis son admission à l'hôpital en mars dernier, il refusait les traitements de dialyse. Jean-Yves Labonté a organisé plus de 800 événements cyclistes au cours d'une carrière qui aura duré plus de 60 ans.

Impliqué dans le monde du vélo depuis l'âge de 15 ans, M. Labonté a occupé les fonctions de mécano, entraîneur mais aussi mentor pour plusieurs espoirs cyclistes.

David Veilleux, le seul Québécois à avoir participé au Tour de France, a tenu à lui rendre hommage.

« On a eu la chance de lui dire au revoir avant le moment fatidique. Jean-Yves c'est un pionnier, un gars de terrain qui était là pour les jeunes coureurs », affirme David Veilleux.

Une course hommage à Jean-Yves Labonté

Afin de rendre hommage à ce grand du vélo, une course cycliste a été créée en son honneur au printemps dernier.

La première édition de la Classique Jean-Yves Labonté s'est déroulée le 11 juillet à Lévis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine