Retour

Jeux olympiques : Labeaume encouragé par la vision du CIO

Au terme d'une rencontre de cinq heures avec le président du Comité international olympique (CIO), le maire de Québec, Régis Labeaume, affirme avoir obtenu des réponses à ses questions et être convaincu du sérieux du CIO quant à sa volonté de tenir des Jeux olympiques plus modestes.

Le maire de Québec a rencontré le président du CIO, Thomas Bach, à Lausanne, en Suisse. Régis Labeaume soutient que le virage majeur entrepris par le CIO pour l'avenir du Mouvement olympique, l'Agenda 2020, est bien réel.

« Je suis convaincu que l'idée du CIO est de faire en sorte qu'il y ait des Jeux plus abordables pour les villes et particulièrement en hiver. »

L'ouverture du CIO aux candidatures conjointes, notamment, permet de diminuer les coûts pour les villes hôtes. Le maire croit que sa vision des Jeux olympiques est bien accueillie par le CIO.

« Je leur ai présenté ma vision, la vision très Québec des Jeux. Je leur ai dit comment on voyait les Jeux, dans quelle atmosphère festive. Je pense que je les ai surpris. »

« Pas en mode olympique »

Malgré l'ouverture du CIO, le maire a répété que Québec n'était pas « en mode olympique » pour le moment.

Régis Labeaume compte d'abord rencontrer la présidente du Comité olympique canadien (COC), Tricia Smith, pour connaître les intentions du comité quant aux candidatures canadiennes.

« Le canal devient le COC et c'est à nous à réfléchir et voir si on va plus loin dans l'analyse, mais ont doit connaître les intentions du COC. S'ils veulent pousser une candidature d'été pour 2028, on n'analysera pas longtemps », explique le maire.

Régis Labeaume souhaite aussi se rendre à Lake Placid prochainement pour rencontrer le maire et visiter les installations. La ville des États-Unis pourrait être une éventuelle alliée si Québec décidait de déposer une candidature olympique pour les Jeux d'hiver de 2026.

Plus d'articles

Commentaires