Retour

Jeux olympiques : le maire Labeaume persiste et signe sur les propos de Couillard

Le maire de Québec, Régis Labeaume, répète que le premier ministre Phillipe Couillard lui a clairement exprimé son intérêt pour la tenue des Jeux olympiques et une possible candidature de la Ville de Québec pour 2026.

De Lausanne, en Suisse, où il mène une visite exploratoire à l'invitation du Comité international olympique (CIO), le maire Labeaume a affirmé que l'appui du gouvernement ne fait aucun doute. Lundi, le bureau du premier ministre a tenu à nuancer les propos du maire qui affirmait, dans une entrevue à Radio-Canada dimanche, que Philippe Couillard lui avait dit : « Nous, on les veut », en parlant des Jeux olympiques.

Au cabinet du premier ministre, l'attaché de presse Harold Fortin s'est contenté de déclarer dans un courriel que « le premier ministre est d'accord avec la démarche entreprise par le maire ».

Régis Labeaume y voit simplement une intervention de l'entourage de premier ministre pour nuancer ses propos.

« Entre le premier ministre et moi, il y a un service des communications, a dit M. Labeaume. Le premier ministre et moi on sait très bien ce qui s'est dit. Il y a une barrière politique, le service des communications. Pensez bien que si je suis ici cette semaine, c'est que j'ai certaines certitudes. »

Le maire de Québec a rappelé que Sam Hamad, alors président du Conseil du Trésor, était présent le 24 mars lors de l'annonce de sa visite à Lausanne pour écouter les changements apportés par le CIO en vue de l'organisation des Jeux.

« La démarche, ce n'est pas pour organiser une tombola. La démarche, ultimement, c'est pour organiser des Olympiques. C'est très clair pour moi. Il y a une polémique qui n'existe pas parce qu'il y a un service des communications. Entre Couillard et moi, c'est très clair », a insisté le maire.

Le maire de Québec a visité le Musée des Jeux olympiques, mardi, à Lausanne. Il a aussi rencontré le maire de la ville, Daniel Brélaz, qu'on appelle un syndic en Suisse, afin de discuter du Congrès de l'Union olympique des villes francophones. Québec souhaite attirer cet événement en 2017.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine