Près de 3400 membres de la nation huronne-wendat sont conviés aux urnes, aujourd'hui, pour élire leur grand chef. Le duel entre Konrad Sioui et Denis Gros-Louis semble soulever l'intérêt de la nation, puisque près de 1000 membres ont déjà voté par anticipation.

Un texte d'Alexandre Duval

L'actuel grand chef de la nation huronne-wendat, Konrad Sioui, sollicite un troisième mandat. L'homme de 63 ans mise entre autres sur le respect des aînés pour convaincre les membres de la nation de lui accorder à nouveau leur confiance.

Son fer de lance est le projet Tortue dont la phase 1, qui consiste en un centre de santé, est déjà complétée.

Konrad Sioui veut qu'un troisième mandat lui permette de mener à terme les phases 2 et 3, soit la construction de logements supervisés et l'agrandissement de la Résidence Marcel Sioui.

Il souhaite également développer une zone de développement économique et industriel sur des terrains achetés par la nation, à l'est de la réserve, en 2010.

Konrad Sioui martèle par ailleurs qu'il veut continuer à se battre pour la protection des droits issus du traité de 1760 signé avec la Couronne britannique, accusant son adversaire d'avoir « répudié » l'accord.

Une première campagne pour Denis Gros-Louis

Son adversaire, Denis Gros-Louis, rejette cette accusation. L'homme de 47 ans, qui en est à sa première campagne, affirme que le traité de 1760 a été utile, mais qu'il ne suffit plus pour défendre les droits de sa nation.

Il faut faire la démonstration des droits des Hurons-Wendats en jumelant le traité à d'autres outils, comme la recherche scientifique, dit-il.

« Est-ce qu'on reste en 1760 et on étire le traité jusqu'à ce que l'élastique pète, ou est-ce qu'on avance vers une base diversifiée où le traité va être utilisé pour les fins auxquelles il a été signé? », demande-t-il.

Denis Gros-Louis souhaite également revoir la politique d'habitation de Wendake, en faisant passer de 7,5 % à 5 % le taux d'intérêt pour les emprunts effectués par un membre de la nation. Konrad Sioui, pour sa part, s'est engagé à réduire ce taux à 6,5 % dans un premier temps.

Enfin, Denis Gros-Louis aimerait créer un poste d'ombudsman pour faciliter la protection des membres de la nation qui habitent à l'extérieur de la réserve.

Des résultats connus dans la nuit de vendredi à samedi

Les membres de la nation huronne-wendat qui ont le droit de vote peuvent se présenter à l'école Wahta' entre 9 h et 20 h pour l'exercer.

Les résultats de l'élection seront dévoilés à la salle Kondiaronk plus tard en soirée, probablement après minuit.

Plus d'articles