Retour

Juge Delisle : la poursuite présentera une nouvelle preuve balistique

Le juge Benoît Moulin, qui entend la requête de remise en liberté de l'ex-juge Jacques Delisle, va permettre à la poursuite de présenter une nouvelle preuve balistique.

Un texte de Yannick Bergeron

Les avocats de l'ex-juge Delisle s'y opposaient, prétextant qu'elle leur a été soumise trop tard.

Selon le procureur au dossier, les nouveaux tests balistiques démontrent que la thèse du suicide avancée par les experts de Jacques Delisle ne tient pas la route.

La défense prétend que la balle a ricoché dans le cerveau à la suite d'un tir à angle droit, ce qui explique une fracture sur la tempe intérieure droite de la conjointe de Jacques Delisle, Nicole Rainville, morte en 2009.

Vendredi, le procureur a révélé que des tests balistiques démontrent qu'une balle tirée de cet angle serait nécessairement sortie du crâne.

La nouvelle preuve pourrait être présentée dès mardi matin lors de la reprise des audiences, à moins que la défense ne demande une remise pour se préparer à la contester.

L'avocat torontois de Jacques Delisle, Me James Lockyer, a évoqué cette possibilité, mais il veut parler à son client avant de prendre position.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque