Retour

Justin Trudeau à Québec pour préparer le Sommet du G7

Le premier ministre Justin Trudeau est à Québec jeudi pour discuter avec les chefs d'entreprises des pays du G7. Des recommandations seront adressées aux dirigeants du groupe des sept, qui doit se réunir à Charlevoix en juin pour le sommet.

Un texte de Fanny Samson

Le Sommet d’affaires B7, pour Business Summit, se déroule jusqu’à vendredi au Château Frontenac, où une centaine de personnes sont attendues.

« C’est vraiment un sommet préparatoire qui donne l’opportunité à la communauté d’affaires internationale, membre des pays du G7, de pouvoir proposer des orientations au gouvernement », explique la coprésidente de l’événement, Monique F. Leroux, qui est aussi présidente du conseil d’administration d’Investissement Québec.

Des personnalités du monde des affaires du Canada, des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et du Japon doivent notamment discuter de la gestion efficace des ressources, de la croissance économique inclusive et de l’essor des petites et moyennes entreprises.

Les priorités de Trudeau

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, sera de passage jeudi matin.

L’ancienne présidente et chef de direction du Mouvement Desjardins, Monique F. Leroux, compte d’ailleurs lui poser une question concernant ses attentes « à l’égard des travaux du G7 et de la communauté d’affaires ».

Le ministre des Finances, Bill Morneau, le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, et la ministre de la Petite Entreprise et du Tourisme, Bardish Chagger, doivent également prendre part à l’événement.

Couillard aussi présent

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, doit s'adresser aux chefs d'entreprises. Il sera présent jeudi et vendredi.

« Je pense qu’il viendra certainement nous parler du Québec, du fait que nous sommes quand même un grand territoire, un territoire qui se distingue par son énergie propre, par ses ressources », affirme la coprésidente du B7.

Une déclaration commune sera présentée aux médias vendredi après-midi.

« Je pense aussi qu’on aura des recommandations qui sont positives pour la croissance économique durable et pour la prospérité », ajoute-t-elle.

Manifestations et G7

Une manifestation organisée par différents groupes sociaux est prévue en marge du Sommet du B7.

« Ce qu’on dénonce, tant pour le B7 que pour le G7, c’est le caractère antidémocratique, l’absence de transparence », explique Anne-Valérie Lemieux-Breton du Regroupement d'éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches.

Ils ont donné rendez-vous aux médias à 15 h dans les locaux du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste afin de présenter leur calendrier de manifestations pour le G7, qui aura lieu à La Malbaie les 8 et 9 juin prochains.

Les groupes sociaux dénoncent aussi les sommes « exorbitantes » liées à la tenue de ce sommet. « Des sommes qui auraient pu être investies au Canada dans les services publics, dans les programmes sociaux », souligne Anne-Valérie Lemieux-Breton.

Les militants déplorent que la zone de liberté d’expression soit située à environ 1,5 kilomètre du Manoir Richelieu.

« On confine les manifestants dans un enclos [...] et on pense que c’est là qu’on va aller écouter les groupes sociaux? C’est absolument inacceptable », ajoute-t-elle.

Un rassemblement aura lieu devant le Centre des congrès de Québec à 16 h 30. Les manifestants se déplaceront ensuite vers le Château Frontenac.

La coprésidente du B7, Monique F. Leroux, rappelle que ces manifestants peuvent aussi partager leurs opinions. « Ça sera aussi à ces gens-là de pouvoir exprimer leurs points de vue, et à tous de les entendre », conclut-elle.

Plus d'articles