Derrière le comptoir du restaurant Albacore nouvellement ouvert sur la côte d'Abraham, le chef Benoît Poliquin prépare une assiette de poisson blanc. Deux fourneaux conventionnels longent le mur derrière lui, qui travaille dans sa cuisine à aire ouverte. On reconnaît immédiatement la formule des restaurateurs, qui préconisent les espaces du genre. Ici toutefois, on remarque le décor épuré : on s'est limité au noir et au blanc.

Le nom du lieu se veut un homage aux produits de la mer, mais pour la génération X, Albacore rapelle plutôt la populaire série animée Albator mettant en vedette un pirate ténébreux.

Installé aux frontières de la haute ville, Albacore est la cinquième œuvre bistronomique des restaurateurs François Jobin, Benoît Fortin et Olivier Lescelleur St-Cyr. Loin de l’audace du Kraken Cru ou de l’ambiance « appart » de l’Affaire est Ketchup ou Patente et machin, le restaurant Albacore est l'offre la plus soignée à ce jour du trio, une influence palpable de leur nouveau partenaire d’affaire, le Chef Benoît Poliquin.

Pas que des poissons

Pas de surprise au menu lorsqu'on jette un coup d'oeil aux entrées, qui sont majoritairement dédiées aux produits de la mer. Pour ce qui est des plats de résistance, on trouve autant des viande que des poisson ou des fruits de mer. On trouvera aussi des options végétariennes et d'autres sans gluten. L’offre s'adresse à tous les types de consommateurs, des plus aventureux aux plus réservés.

Tel qu'expliqué par la serveuse, l’aventure culinaire l’Albacore peut davantage s'apprécier en partageant les plats, de l’entrée au dessert. Les produits servis sont frais et les fins gourmets seront ravis des présentations soignées.

Avec un nom comme L'Albacore, impossible de résister au poisson du jour : tatare de saumon et espadon. Servi en tataki et croute de citron, l’espadon se démarquait par son arôme d'agrume grillée. Une touche d'agrume qui agit comme un bouquet de fraîcheur.

En deuxième temps, le tartare de saumon était arosé d'une huile de homard. Un ajout qui a semé une certaine confusion en bouche. Une coupe plus grossière du tartare aurait profité à l’expérience.

L'Albacore, qui doit servir des brunchs sous peu, s'avère comme une nouvelle offre de choix pour les gourmands qui fréquentente le quartier Saint-Jean-Baptiste. Voici tout de même quelques points à améliorer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine