Retour

L'affichage électoral dérange des citoyens à Québec

Au sixième jour de la plus longue campagne électorale de l'histoire du pays, qui doit durer 78 jours, les pancartes commencent déjà à déranger des citoyens, qui les trouvent trop nombreuses et installées dans des endroits inappropriés.

C'est le cas d'Olivier Tremblay, un citoyen de Limoilou qui a dénoncé sur le site Internet monlimoilou.com une pancarte du candidat néo-démocrate Raymond Côté. Elle avait été placée à la Plaza Limoilou, un endroit où elle n'a pas sa place, selon lui.

« Ce n'était pas beau, ça nuisait au concept et c'est aussi une place qui se veut apolitique, qui se veut publique, ouverte à tous. Je trouvais que ça jurait vraiment avec le décor », a-t-il affirmé.

La pancarte du NPD a finalement été retirée.

Un gâchis visuel?

Des commerçants de la Grande Allée ont quant à eux exprimé le souhait que les artères touristiques soient exemptées de pancartes électorales.

David Lessard, copropriétaire de la Taverne Grande Allée, estime que les pancartes qui ont commencé à faire leur apparition depuis le début de la semaine gâchent le paysage. Il est d'avis que les partis politiques devraient employer une autre méthode pour rejoindre les électeurs.

« Je pense qu'on est rendu à un autre degré en 2015 sur comment atteindre les gens [...] C'est dans trois mois : août, septembre, octobre. J'ai le temps d'être écoeuré de lui voir la tête », lance David Lessard.

Pour l'instant, une seule pancarte est visible entre la rue d'Artigny et le cours du Général-De Montcalm, soit la portion la plus visitée de la Grande Allée.

Plus d'articles

Commentaires