Retour

L'agresseur d'Alain Perreault écope de 6 mois de prison

Un codétenu qui a reconnu avoir violemment battu le présumé meurtrier Alain Perreault est condamné à six mois de prison supplémentaires.

Un texte de Yannick Bergeron

Patrick Langlois a raconté ce matin au palais de justice de Québec avoir frappé Alain Perreault au visage avec une planche de jeu de crible. Les événements sont survenus le 26 mai 2014 dans une salle commune du pénitencier fédéral de Port-Cartier, sur la Côte-Nord.

Alain Perreault s'y trouvait après avoir été trouvé coupable du meurtre au premier degré de Lyne Massicotte.

L'avocate de Patrick Langlois, Me Adèle Juster, a expliqué que son client avait échappé des pièces de son jeu de crible, ce qui avait fait rire Alain Perreault.

En colère, Patrick Langlois a alors utilisé sa planche de crible pour frapper ce dernier à plusieurs reprises. Le nombre de coups n'a pas été précisé.

Alain Perreault a subi des fractures au visage qui ont nécessité des interventions chirurgicales. Il a notamment souffert d'un affaissement du plancher de l'orbite droit.

Me Juster a précisé que ce n'était pas la première fois que l'attitude d'Alain Perreault dérangeait ses codétenus.

Agent blessé

Un agent correctionnel qui est intervenu pour mettre fin à l'agression contre Alain Perreault a reçu un coup de poing au visage de la part de l'agresseur.

Patrick Langlois, qui a reconnu tous les faits, purgeait depuis le mois d'octobre 2013 une peine de 26 mois pour des voies de fait sur des policiers.

Il écope donc de 6 mois de prison de plus.

Quant à Alain Perreault, il ne se trouve plus dans un pénitencier fédéral. Il est de retour dans le système carcéral provincial depuis que la Cour d'appel du Québec a ordonné un nouveau procès dans son dossier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine