Retour

L’agresseur d’une aînée aurait fait deux autres victimes

L'homme soupçonné d'avoir agressé sexuellement une septuagénaire après s'être introduit par effraction dans sa résidence du secteur Limoilou, l'été dernier, pourrait avoir fait d'autres victimes.

Un texte de Louis Gagné

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a révélé vendredi que les enquêteurs étaient en mesure de relier ce dossier à deux événements similaires.

Le premier est survenu en août 2011. Il concerne une femme dans la quarantaine qui avait été agressée sexuellement dans le secteur de Cap-Rouge. Le suspect avait laissé sur les lieux un masque en néoprène « de style moto » (voir photo).

Le second dossier remonte au mois d’octobre 2013. La victime, une dame de 90 ans, avait été agressée à Sillery.

Casquette d’AC/DC

Rappelons que les policiers avaient sollicité l’aide de la population et des médias le 20 juillet afin de localiser un homme soupçonné d’avoir agressé une septuagénaire. Le suspect avait laissé une casquette du groupe AC/DC sur les lieux du crime.

Dans les trois cas, le suspect, un homme à la peau blanche, a utilisé un modus operandi similaire. Ses victimes dormaient seules et habitaient toutes une résidence ayant un accès déverrouillé.

Les enquêteurs du SPVQ croient que le présumé agresseur pourrait avoir habité les secteurs où les attaques ont été perpétrées. Son comportement suggère qu’il pourrait avoir des « rapports difficiles » avec les femmes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine