Retour

L'âme du « violoncelle de guerre » recréée

À l'occasion du jour du Souvenir, le Palais Montcalm présente Le violoncelle de guerre, un concert qui met de l'avant la vie musicale des tranchées et son importance dans la survie des soldats de la Première Guerre mondiale. Lors d'une conférence avant le concert, le public pourra par ailleurs entendre un instrument unique, un violoncelle recréé à l'image de l'instrument avec lequel jouait le musicien français Maurice Maréchal durant la guerre.

C'est une équipe de bénévoles qui a eu l'idée de réaliser à Québec une copie du fameux violoncelle de guerre de Maurice Maréchal.

Le violoncelliste Benoit Loiselle des Violons du Roy sera le premier musicien à faire résonner le nouvel instrument refait de toutes pièces pour rendre hommage à l'histoire.

« C'est extrêmement intéressant et c'est touchant aussi parce qu'on recréé l'histoire ici », souligne le violoncelliste Benoit Loiselle.

Le violoncelle original était fait avec des caisses de munitions allemandes que les Français avaient ramassées pour en faire un instrument.

La réplique du violoncelle des tranchées a nécessité une préparation minutieuse et la collaboration de l'école nationale de lutherie.

Le défi était de taille, dit Simon Bruneau, luthier et enseignant à l'École nationale de lutherie, pour construire l'instrument en six mois.

« Le but, c'était qu'on arrive avec des matériaux rudimentaires, des matériaux recyclés à en faire un instrument qui sonne aussi bien qu'un violoncelle. »

« Il fallait réinventer, se mettre dans la peau de comment ils l'ont pensé eux autres dans les tranchées, comment ils ont décidé qu'il fallait le faire pour qu'il soit sonore et agréable », poursuit-il.

L'enthousiasme se fait sentir chez les bénévoles à l'origine du projet qui a permis de mettre de l'avant d'heureuses trouvailles. « On a trouvé un bois d'une maison qui datait de 100 ans à L'Islet-sur-Mer, donc le bois qui est utilisé pour la fabrication de ce violoncelle a déjà une âme », fait valoir la bénévole Louise Pellan.

L'aspect visuel de l'instrument est un peu hors-norme. L'instrument de l'époque n'avait pas les courbes en rondeur classiques du violoncelle.

Le nouveau violoncelle permet de rappeler la force de la musique pour mettre du baume au coeur dans les périodes difficiles de l'histoire.

« Ce violoncelle-là en est l'exemple le plus frappant, quand on se retrouve au milieu de l'horreur pendant des années et des années, ce qui nous rattache à l'humanité et à notre vie d'avant ça a été en grande partie les musiciens », dit Benoit Loiselle.

Le « violoncelle de guerre » sera exposé sur scène lors du concert au Palais Montcalm, qui fera entendre des oeuvres de Schönberg, Ravel, Debussy, Vaughan-Williams et de Bach, jouées ou composées durant la Première Guerre mondiale.  

Le violoncelle sera ensuite exposé au Musée de la citadelle du 15 novembre au 15 décembre.

Plus d'articles