Retour

L’ancien chef de police de Wendake reconnu coupable de fraude

Éric Gros-Louis a bel et bien commis des fraudes alors qu'il était chef du service de police de Wendake. C'est la conclusion à laquelle en est venu le juge Pierre Rousseau à l'issue du procès.

Un texte de Yannick BergeronÉric Gros-Louis a utilisé à des fins personnelles l'argent d'un fonds destiné à payer les informateurs de police. Il a ainsi fraudé le conseil de bande de Wendake d'un montant de 7000 $.

L’homme de 44 ans avait créé trois faux reçus pour tenter de cacher sa fraude.

L'ex-chef de police qui n'a pas témoigné pour sa défense s'est abstenu de tout commentaire à la sortie de la salle d'audience.

De son côté, le chef actuel de la police de Wendake, Daniel Langlais, se dit satisfait du verdict.

« Je suis vraiment content de la décision pour la communauté de Wendake et pour la police. On règle nos dossiers et on ne se laisse pas frauder par des chefs de police. »

Les avocates d'Éric Gros-Louis ont par contre souligné qu'elles allaient étudier sérieusement la possibilité de porter le verdict en appel.

Éric Gros-Louis reviendra devant le juge au mois d'avril pour la détermination de sa peine.

Autre cause

L'ex-numéro un de la police de Wendake a par ailleurs encore une cause pendante devant les tribunaux.

Il est en attente d'un procès pour des accusations de vol et d'entrave à la justice.

Éric Gros-Louis a été congédié en janvier 2013, congédiement qu'il a contesté devant les tribunaux avant de se désister.

Plus d'articles

Commentaires