Retour

L'annulation des Journées du Québec à Paris suscite la déception

Les attentats terroristes en France ont forcé l'annulation des Journées du Québec à Paris qui devaient avoir lieu les 21 et 22 novembre. La foire de recrutement à laquelle une trentaine d'entrepreneurs québécois devaient participer attire depuis des années des centaines de chercheurs d'emplois.

Au total, 400 postes étaient offerts par 28 entreprises québécoises, dont 8 de la région de Québec. L'annonce de l'annulation de la 13e édition des Journées du Québec à Paris a suscité un lot de critiques sur la page Facebook de l'événement.

Plusieurs Français ont exprimé leur déception en affirmant avoir l'impression que les terroristes avaient eu gain de cause en forçant l'abandon de l'activité. D'autres, au contraire, comprennent que la situation n'est pas idéale pour les entrepreneurs québécois.

Hamad justifie la décision

Le ministre du Travail et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, a expliqué ce matin que l'état d'urgence décrété en France oblige le gouvernement du Québec à annuler l'événement pour une question de sécurité.

« Le gouvernement français a demandé de ne pas avoir de rassemblement de foules de plusieurs personnes. Les fonctionnaires ont pris cette décision pour une question de sécurité », a justifié le ministre Hamad.

Le ministre Sam Hamad a précisé que les objectifs de recrutement n'ont pas changé. Une autre foire de l'emploi est toujours prévue au printemps.

Des entrepreneurs déçus

Le propriétaire de la boucherie Papillotte & cie, à Québec, qui espérait recruter deux nouveaux bouchers à Paris est tout de même déçu. La main-d'oeuvre qualifiée dans ce domaine se fait rare. 

Même s'il comprend la décision, Alain Villeneuve misait beaucoup sur la tenue des Journées du Québec.

« L'impact c'est que ça retarde d'au moins six mois l'arrivée d'un boucher ici. On présumait que le ou les bouchers seraient avec nous à l'été prochain. Alors si c'est au printemps, le candidat va être ici à Noël. Donc, on va être encore un an à vivre avec une pénurie de bouchers. »

Attirer des travailleurs de l'extérieur implique aussi un processus complexe en matière d'immigration. Une foire de l'emploi structurée facilite toute la démarche pour les entrepreneurs.

Depuis le lancement des Journées du Québec en 2008, près de 1000 personnes ont été embauchées au Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine