Retour

L'attentat de Québec suscite des craintes sur le recrutement de la main-d'oeuvre étrangère

Dans un contexte de plein emploi depuis plus de 10 ans, la région de Québec compte sur la main-d'oeuvre étrangère pour assurer sa croissance économique. Même s'il est trop tôt pour parler de l'impact qu'aura l'attentat terroriste sur le recrutement de travailleurs étrangers, le milieu des affaires se prépare à rassurer ceux qui souhaitent venir s'établir ici.

La région de Québec a accueilli 16 000 immigrants entre 2010 et 2015. Une augmentation de 38 % par rapport au cinq années précédentes.

L'accroissement de la présence d'immigrants permet de répondre aux enjeux liés à la faible croissance démographique et au vieillissement de la population, explique Line Lagacé, vice-présidente, croissance des entreprises et prospection des investissements étrangers chez Québec international.

Elle souligne qu'environ 71 000 emplois seront à pourvoir dans la région de Québec d'ici 2019.

L'immigration est une nécessité à Québec pour les années futures.

Line Lagacé, vice-présidente croissance des entreprises et prospection des investissements étrangers chez Québec international

Devant la communauté d'affaires de Québec mercredi midi, le premier ministre Philippe Couillard a tenu à rappeler l'ouverture du Québec face à l'immigration.

Il y a de la place dans notre maison.

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, compte d'ailleurs redoubler d'efforts pour que les immigrants se sentent bien accueillis. À partir du moment où on a des emplois à combler, di-il, il faut qu'on soit accueillant envers les gens qui veulent nous aider dans notre développement.

L'image de Québec

L'attentat terroriste au Centre culturel islamique de Québec qui a fait six morts et cinq blessés graves a fait le tour du monde dans les médias. Est-ce que l'événement aura un impact sur l'image de la ville à l'international? La Chambre de commerce et d'industrie de Québec et Québec international estime qu'il est trop tôt pour le dire.

Line Lagacé n'est pas encore en mesure d'évaluer l'impact à long terme de la tragédie sur le recrutement de travailleurs, mais elle est prête à répondre aux questions qui viendront.

« Moi, je pense qu'il y aura probablement des inquiétudes des gens, je pense qu'il faut que tous prennent la responsabilité que ce soit nous, que ce soit les entreprises qui nous accompagnent, que ce soit le citoyen de Québec », croit Mme Lagacé.

Tous ont la responsabilité de crier haut et fort comment on peut être accueillant et comment notre communauté est paisible et harmonieuse.

Line Lagacé, vice-présidente, croissance des entreprises et prospection des investissements étrangers chez Québec international.

Alain Aubut, président et chef de la direction de la Chambre de commerce et de l'industrie de Québec, croit que les employeurs devront démontrer que Québec est une ville inclusive et est ouverte sur le monde. « On a un travail à faire, de faire part d'une plus grande ouverture par rapport à l'immigration du côté des entreprises », dit-il.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards