Retour

L'élargissement de l'autoroute Laurentienne destiné à une voie réservée?

Le ministre des Transports, Robert Poëti, ne dit pas ouvertement que l'élargissement de l'autoroute Laurentienne est destiné à l'aménagement d'une voie réservée au transport en commun, mais il n'a pas non plus fermé la porte à cette éventualité.

Appelé à préciser les intentions de son ministère sur le récent appel d'offres pour ces travaux qui s'échelonneront sur plusieurs années, le ministre a insisté sur la nécessité pour les villes de faire face aux problèmes de congestion de la circulation.

Selon Robert Poëti, la solution passe par l'amélioration du transport collectif et l'implantation de voies réservées.

« Toutes les grandes villes en Amérique du Nord actuellement sont confrontées à des problèmes de fluidité. Pourquoi? Parce que ce sont des villes en développement, des villes importantes. Québec ne fait pas exception et, dans bien des cas, souvent, la solution c'est le transport collectif et l'élargissement de certaines autoroutes pour des voies réservées également, donc on a ces discussions-là », a dit le ministre.

Robert Poëti a ajouté qu'il « faut regarder toutes les avenues pour faciliter la fluidité ». Il a toutefois refusé de confirmer clairement si l'élargissement était destiné à l'implantation de voies réservées.

La CAQ rabroue le ministre

Le député de la Coalition avenir Québec Éric Caire s'oppose à l'implantation d'une voie réservée sur l'autoroute Laurentienne. Selon lui, la position du ministre Robet Poëti reflète une incompréhension de sa part sur la réalité de la circulation à Québec.

M. Caire croit que la situation ne le justifie pas. Après un faux départ, l'ajout d'une voie réservée avec covoiturage a fini par créer un consensus, concède-t-il. Mais la réalité est différente sur l'autoroute Laurentienne.

« Il y a beaucoup plus de parcours d'autobus qui utilisent Robert-Bourassa que ce qu'on retrouve sur le tronçon dont on parle sur Laurentienne », conclut-il.

Le ministère des Transports du Québec souhaite élargir à trois voies une portion de l'autoroute Laurentienne en direction sud, entre la rue George-Muir et le boulevard Louis-XIV. Un appel d'offres a été lancé le 12 août pour la réalisation des travaux.

Aucun échéancier n'est encore prévu pour les travaux, évalués à environ 10 millions de dollars.

Plus d'articles

Commentaires