Retour

L'élection des libéraux ou du NPD mènerait le pays à l'instabilité, dit Maxime Bernier

L'élection des néo-démocrates ou des libéraux cet automne se traduirait par une explosion du compte de taxes des Canadiens et les mènerait tout droit vers le déficit, prévient Maxime Bernier, candidat conservateur dans la circonscription de la Beauce.

De passage à Saint-Augustin-de-Desmaures lundi matin pour prêter main-forte aux candidats conservateurs de la région de Québec, Maxime Bernier a lancé une mise en garde aux électeurs contre l'éventuelle élection d'un gouvernement néo-démocrate ou libéral le 19 octobre.

Flanqué, entre autres, du candidat Gérard Deltell, Maxime Bernier a fait savoir que le Parti conservateur est le seul, selon lui, à promettre de ne pas hausser les taxes et les impôts des Canadiens.

Celui qui tente de se faire élire pour une quatrième fois dans la circonscription fédérale de la Beauce a martelé que l'élection du Nouveau Parti démocratique ou du Parti libéral du Canada (PLC) serait synonyme « d'instabilité. »

Dans le contexte économique actuel, seul un gouvernement conservateur est apte à gérer le pays, a dit Maxime Bernier.

« Contrairement aux autres partis, qui sont en train de promettre n'importe quoi [...] pour avoir l'appui des Québécois, je pense que la logique est vers la stabilité économique et la sécurité économique et non pas vers l'instabilité », a lancé Maxime Bernier.

Ce dernier a notamment accusé le PLC et son chef, Justin Trudeau, de vouloir « rétrécir le chèque de paie des Québécois. »

Le Bloc « déconnecté », selon Bernier

Par ailleurs, Maxime Bernier a fait savoir que le Bloc québécois, qui tient aujourd'hui son conseil général à Montréal, est « déconnecté de la réalité » lorsqu'il parle de souveraineté aux Québécois.

Ces derniers veulent entendre parler d'économie, pas de souveraineté, a dit Maxime Bernier.

« Les Québécois ne sont plus là. L'important pour les Québécois, c'est leur sécurité économique. »

Plus d'articles

Commentaires