Retour

L’étude sur le troisième lien est une décision électoraliste, dit Lisée

Le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, doute qu'un troisième lien entre Québec et Lévis soit la solution aux problèmes de congestion. Il targue les libéraux d'électoralisme dans le dossier.

En entrevue mercredi matin à l'émission Première Heure, il a affirmé que le PQ se range du côté du maire Régis Labeaume.

« La solution aux problèmes de congestion, c’est un système de transport en commun robuste à Québec. Il y a un bureau de projet pour le troisième lien, laissons-le travailler, voyons les résultats qu’il donnera », a-t-il dit.

M. Lisée a dit comprendre le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui pense d'abord à sa propre population. Toutefois, il accuse le Parti libéral du Québec (PLQ) et la Coalition avenir Québec (CAQ) de prendre une position électoraliste.

« Ils ne veulent même pas attendre la conclusion », a-t-il dénoncé.

Selon lui, il est possible que l’étude conclue qu’un troisième lien fera augmenter la congestion routière. « J’ai hâte de voir, je suis sceptique », a-t-il admis.

Jean-François Lisée a indiqué que son parti doit faire le « contraire de la CAQ et du PLQ » pour séduire les électeurs de la région de Québec.

« Nous on pense qu’on a un électorat, un public à Québec, qui est plus progressiste, qui est plus proche du transport en commun », a-t-il poursuivi.

Plus d'articles

Commentaires