Perché au sommet de l’hôtel Concorde, cellulaire en main, Jérémy Joseph transforme le panorama urbain de la Ville de Québec. Du bout des doigts, il contrôle les centaines de lumières qui font changer l’hôtel de couleur.

Un texte de Maxime Corneau

« C’est une application mobile. Le programme permet d’ajuster les lumières. On peut faire des vagues, on peut faire des motifs, c’est un logiciel assez complexe », explique le directeur adjoint du Concorde.

Le système a été mis en place il y a quelques années, alors que le Concorde est passé aux mains de nouveaux propriétaires. Il s’agissait avant tout d’une forme de marketing.

« Avec la vente de l’hôtel, les gens avaient entendu parler aux nouvelles que l’hôtel aller fermer. Mais le Concorde est bien ouvert. Ils ont voulu que les gens sachent. Ils ont voulu que les gens le voient », rappelle Jérémy Joseph.

Mais les effets lumineux sont devenus au fil des années une façon de prendre part à la vie culturelle de Québec.

Mariage

M. Joseph s’amuse même parfois à changer les couleurs pour faire sourire les gens. Il se souvient d’avoir éclairé le Concorde d’une couleur bleutée parce qu’il s’agissait de la couleur préférée d’un couple qui fêtait son anniversaire de mariage sur la Grande Allée.

« Elle n’en revenait pas [la dame]! Elle disait « non, ce n’est pas toi qui as fait ça! ». Le sourire que j’ai vu dans le visage de cette personne-là, ça valait la peine et ça m’a pris cinq minutes […] C’est un beau souvenir! »

Et avis aux amoureux : « Je suis ouvert aux demandes spéciales », assure Jérémy Joseph.

Plus d'articles

Commentaires