Retour

L'illustrateur de La guerre des tuques 3D ouvre les portes de son atelier

Philippe Arseneau Bussières l'admet d'emblée, il a hésité avant de se lancer dans l'aventure de La guerre des tuques 3D.

Comme bien des Québécois, il avait vu le classique des Contes pour tous à de nombreuses reprises dans sa jeunesse et il craignait d'être associé à un projet qui ne rendrait pas justice à l'original.

La productrice Marie-Claude Beauchamp a cependant su se faire convaincante. L'illustrateur de Saint-Antoine-de-Tilly a décidé d'écouter la petite voix intérieure qui lui conseillait d'accepter.

De la planche à dessin à l'écran

Pour Philippe Arseneau Bussières, qui a aussi assuré la direction artistique de La légende de Sarila, tout commence par un coup de crayon. C'est sur sa planche à dessin que sont d'abord nés les personnages de La guerre des tuques 3D.

Il admet que certains des protagonistes ont été plus difficiles à réinventer. Le personnage de Luc, par exemple, est beaucoup plus fragile dans la nouvelle mouture du film.

« On a essayé de pousser encore plus loin cette fragilité, donc on a affaire à un Luc qui n'est pas aussi baveux que dans le film original », explique-t-il.

Le film prend l'affiche à Québec dès jeudi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine