Le dimanche est le jour du week-end où l'on prend le temps de se gâter sans se presser. Bruncher au restaurant fait aussi partie des plaisirs du moment. À L'instemps gourmand, un nouveau restaurant brunch à Sillery, chaque jour est dimanche.

Une chronique d’Allison Van Rassel

L’instemps gourmand est une ode au bonheur où le brunch et le thé sont au cœur du plaisir.

Le décor est soigné, le mobilier de la salle à manger aux teintes de bleu royale contraste avec les murs couleur crème.

Ponctué d’objets inspirés de l’heure du thé et d’immenses sculptures de bois en forme d’arbre fixé au plafond, la salle à manger dégage un sentiment de calme et de bien-être.

En cuisine, tout est fait maison. Un présentoir vitré bondé de gourmandises sucrées, de vinaigrettes et viennoiseries accueillent la clientèle. La mise en scène annonce une pluie de petits détails axés sur le plaisir de manger avec les yeux et la bouche.

Le maître des plaisirs de la table à L'instemps Gourmand est un jeune et talentueux chef venu de France.

Damien Barbou ponctue de petits détails aux couleurs vives chaque assiette qui sort de la cuisine.

Une fraise est fraîchement coupée puis déposée sur la salade de fruits, une fine tranche d’oignon rouge mariné est placée à la pince sur la tartine végétarienne assemblée sur un pain frais maison.

Chaque détail compte pour celui qui fut couronné Meilleur apprenti de France en 2006 et pour qui la ville de Québec est maintenant sa résidence

Les gourmands y trouveront facilement leur compte à l’heure du brunch notamment avec la Gaufre du terroir.

Couronnée d’une sauce hollandaise, de jambon effiloché aux épices maison, d’une tuile de prosciutto et décoré d’une tomate en pomme d’amour, la Gauffre du terroir est servie avec une salade verte et vinaigrette maison.

Aussi petite soit-elle, la tomate en pomme d’amour vaut à elle seule le détour ! Une tomate cerise est trempée dans un sucre liquide et déposée sur des graines de cumin.

Une explosion de saveurs avec seulement trois ingrédients qui témoigne de l’attention donnée à toutes choses dans l’assiette.

La tomate surprend dans les confitures maison, une façon de l'utiliser peu commune au Québec, mais fort agréable en bouche. Elle ajoute de façon toute naturelle du sucre et de l’acidité.

Le menu brunch est disponible tous les jours jusqu’à 15 h 30, ensuite le restaurant se transforme en salon de thé jusqu’à 18 h. Des grignotines de type high tea à l’anglaise sont offertes : sablés, biscuits et madeleines.

Service : sympathique et courtois où l’on prend le temps de bien expliquer les plats et ingrédients.

Incontournables : Les trois tartines, mais plus particulièrement la gourmande et colorée végétarienne à tendance niçoise, le plat idéal pour plonger dans les produits locaux de saison. Au comptoir, c’est le chou à la crème de bergamote et sa crème au beurre au chocolat qui plaît le plus à mes papilles. Pour les lève-tôt, le yogourt maison et la mousse de yogourt aux fruits sont délectables.

Plus : Des produits prêts-à-servir faits maison comme le gâteau allemand Baumkuchen du défunt Délices de Picardie sont aussi disponibles. Réservation et achat en ligne disponible via le site web de l’entreprise.

Moins : Pourquoi ne pas offrir les brunchs dès l’ouverture ? Le menu brunch n’est accessible qu’à partir de 9 h 30, une information manquante sur le site web de l’entreprise qui m’a énormément déçu lors de ma première visite.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine